Consommer du cannabis sur le long terme augmente les comportements violents chez les jeunes admis en milieu psychiatrique.
Photo Credit: Ben Nelms/Reuters

Cannabis et comportements violents : une étude se penche sur les jeunes admis en milieu psychiatrique

Une étude menée par des chercheurs de l’Institut en santé mentale de Montréal met en lumière le fait qu’une consommation durable de cannabis est associée à une hausse des comportements violents chez les jeunes adultes après un congé de l’hôpital psychiatrique.

La recherche du Dr Alexandre Dumais (MD, PhD, FRCPC, psychiatre de l’Institut Philippe Pinel) et du Dr Stéphane Potvin (PhD, professeur de l’Université de Montréal), effectuée auprès de 1136 patients de 18 à 40 ans ayant des troubles mentaux et ayant été suivis cinq fois au cours de l’année, prenait en compte la consommation de la substance ainsi que l’apparition de comportements violents.

« Un élément intéressant de nos résultats est de noter que l’association entre consommation persistante de cannabis et violence est plus forte qu’avec l’alcool ou la cocaïne. »

Dr Alexandre Dumais

Selon ces nouveaux travaux, publiés dans Frontiers in psychiatry, les fumeurs qui ont rapporté à chacune de leur visite de suivi avoir continué à consommer du cannabis ont présenté un risque accru (+144%) de manifester des comportements violents.

Dr Alexandre Dumais (http://www.iusmm.ca/)

La persistance de l’utilisation du cannabis devrait ainsi être considérée comme un indicateur de comportements violents futurs lorsque le patient sort de l’hôpital psychiatrique pour être suivi dans une clinique externe, bien que les chercheurs soulignent que ces comportements ont tendance à s’estomper avec le temps.

Cette étude a été soutenue par le Fonds de la recherche Santé Québec.

Le docteur Alexandre Dumais revient sur les grandes lignes de cette étude au micro de Raymond Desmarteau.

Écoutez
Catégories : Internet et technologies, Santé
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.