Les femmes se font encore rares dans les milieux technologiques.

Les femmes au Canada se font encore rares dans les milieux technologiques.

Une entreprise technologique sur vingt au pays dirigée par une femme

Seulement 5% des entreprises technologiques canadiennes comptent une femme comme chef de la direction, selon une nouvelle étude publiée mercredi qui démontre un retard dans ce secteur sur les autres sur le plan de la diversité de genre.

Jodi Kovitz: Move The Dial

Jodi Kovitz: Move The Dial

L’étude révèle aussi que les femmes ne représentent en moyenne que 13% des équipes de direction de ces compagnies alors que 53% de ces dernières n’ont aucune femme qui est cadre.

Les chercheurs ont analysé la présence des femmes au sein de plus de 900 firmes dans cette étude qui a été réalisée pour le compte de trois organismes qui militent au Canada en faveur d’une place accrue des femmes dans le monde des affaires soit PwC, le District de la découverte MaRS et l’organisme à but non lucratif MoveTheDial.

Puisque les technologies touchent de plus en plus d’aspects de la vie moderne, il est essentiel que les femmes comme les hommes participent à la prise de décision, estime Jodi Kovitz, fondatrice de MoveTheDial. « Faute de quoi, les solutions apportées par ces firmes ne seront pas représentatives de la population», ajoute-t-elle.

La fondatrice de MoveTheDial et PDG d'AceTech, Jodi Kovitz, pousse les entreprises technologiques à placer la diversité et l'inclusion au premier plan de leur développement - You Tube

La fondatrice de MoveTheDial et PDG d’AceTech, Jodi Kovitz, pousse les entreprises technologiques à placer la diversité et l’inclusion au premier plan de leur développement – You Tube

Un peu plus de femmes dans les conseils d’administration au Canada

Même si les femmes représentent près de la moitié de la population active canadienne, elles n’occupent qu’à peine 14% des sièges au sein des conseils d’administration des plus grandes entreprises du pays. © iStock

Même si les femmes représentent près de la moitié de la population active canadienne, elles n’occupent qu’à peine 14% des sièges au sein des conseils d’administration des plus grandes entreprises du pays. © iStock

Cette nouvelle étude paraît moins d’un mois après que les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) eurent publié leur plus récent rapport concernant la représentation féminine, qui indiquait qu’au moins 62% des entreprises avaient au moins une femme à un poste de direction.

D’après le rapport de l’ACVM, basé sur plus de 600 compagnies, 14% de tous les sièges des conseils d’administration sont occupés par des femmes, comparativement à 12 % l’an dernier et à 11 % en 2015, année de publication de la première version de ce rapport.

Le document des ACVM montre aussi que les conseils d’administration des entreprises dont la valeur boursière dépassait le cap des 10 milliards sont composés à 24 % de femmes, comparativement à 21 % en 2015.

Découvrez :
G(irls)20 : un investissement fédéral pour l’avancement du leadership féminin
Maryam Monsef, ministre canadienne de la Condition féminine, annoncé récemment jeudi le financement d’un projet visant à aider de jeunes femmes à parfaire leur aptitude de leaders et de gestionnaires à travers une expérience de travail concrète. 

Image tirée du site web de l’organisme G(irls)20 qui a reçu du financement du gouvernement canadien pour faire la promotion du leadership féminin Photo Credit: G(irls)20

Image tirée du site web de l’organisme G(irls)20 qui a reçu du financement du gouvernement canadien pour faire la promotion du leadership féminin
Photo Credit: G(irls)20

RCI avec La Presse canadienne

En complément

Le secteur manufacturier canadien a besoin de femmes – RCI 

Plus de femmes dans les conseils d’administration au Canada – RCI 

Ottawa pour plus de femmes en position de chef d’entreprise – RCI 

Catégories : Économie, Internet et technologies, Société
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.