Mine de cryptomonnaie Photo : Radio-Canada/Bahador Zabihiyan

Hydro Québec et la demande grandissante en énergie des cryptomonnaies

Les bas prix de l’électricité produite au Québec à partir de barrages hydroélectriques ont fait monter en flèche l’intérêt des entreprises de cryptomonnaies à venir s’installer ici.

À un point tel que la société d’État a cru bon d’avertir les acteurs de cette industrie qu’elle ne pourra pas répondre à une trop large augmentation à long terme.

Le porte-parole d’Hydro-Québec, Marc-Antoine Pouliot, précise que le nombre potentiel de « sites » de bitcoins s’élève déjà à 70 en moins d’une semaine.

« Nous recevons des douzaines de demandes tous les jours. Ce contexte nous incite à préciser notre stratégie commerciale […] La situation évolue tellement rapidement que nous devons être prudents. »

Parmi les entreprises voulant s’installer au Québec, selon Reuters, il y a Bitmain Technologies, une des plus importantes situées en Chine.

Les bitcoins ou cryptomonnaies sont échangés grâce à des ordinateurs puissants qui vérifient et sécurisent les transactions de ce marché virtuel de monnaies. Ce sont des ordinateurs très énergivores.

Des « mines » ou sites de bitcoins sont déjà installés ailleurs dans le monde, dont en Islande.

RCI, Radio-Canada avec Reuteurs

En complément

Cryptomonnaies : le maire de Matane surpris par l’orientation d’Hydro-Québec (Radio-Canada)

L’électricité du Québec intéresse les géants de la cryptomonnaie (RCI)

Faites attention aux fraudeurs si vous achetez de la cryptomonnaie (RCI)

Catégories : Économie, International
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.