Le premier ministre Justin Trudeau, à droite, serre la main au ministre des Finances, Bill Morneau, après avoir déposé le budget fédéral à la Chambre des communes en 2017. (Sean Kilpatrick / Presse Canadienne)

Le premier ministre Justin Trudeau, à droite, serre la main au ministre des Finances, Bill Morneau, après avoir déposé le budget fédéral à la Chambre des communes en 2017. (Sean Kilpatrick / Presse Canadienne)

Dépôt du 3e budget Trudeau et les priorités du ministre Morneau

On s’attend à ce que le budget du gouvernement libéral de Justin Trudeau, déposé au parlement mardi, mise sur les forces et valeurs de son chef.

Avec une économie relativement performante, le gouvernement n’est soumis en fait à aucune pression significative pour faire face à une crise économique.

L’élément principal de ce budget fédéral devrait être l’égalité des sexes, saupoudrée ici et là d’ingrédients fiscalement peu coûteux et politiquement corrects. Ce budget devrait proposer les fonds nécessaires pour combler les écarts de salaire entre les sexes dans les lieux de travail.

Il pourrait également y avoir des mesures d’innovation pour s’adapter à la main-d’œuvre de l’avenir dans une économie mondiale de plus en plus façonnée par l’automatisation.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, présente aujourd'hui son dernier budget fédéral - un plan financier visant à renforcer l'économie en favorisant l'égalité des sexes.(Christopher Katsarov/La Presse canadienne)

Le ministre des Finances Bill Morneau présente aujourd’hui son budget. Un plan financier pour renforcer l’économie en favorisant l’égalité des sexes.(Christopher Katsarov/La Presse canadienne)

Un budget de mi-mandat et pré-pré-électoral

Venant un an avant le budget préélectoral de 2019, le plan de dépenses libéra serait plus axé sur des ajustements et des initiatives mineurs que sur de nouvelles dépenses dans des programmes audacieux.

Les libéraux fédéraux ouvriront la voie aux prochaines élections, prévues à l’automne de l’an prochain, avec une série de mesures pour accroître le nombre de femmes sur le marché du travail, tout en dégageant probablement une marge de manoeuvre financière plus grande en 2019 pour le dévoilement d’éléments plus éclatants dans les mois précédant le rendez-vous électoral.

Le budget doit inclure notamment un congé de paternité de cinq semaines, à l’image de celui du Québec, comme moyen d’encourager les Canadiens à partager plus équitablement les responsabilités parentales. Une nouvelle incitation « à utiliser ou à perdre » permettrait aux pères ou aux parents non biologiques de prendre un congé parental, ce qui permettrait aux femmes de retourner au travail plus tôt après avoir eu un bébé.

LISEZ : Ottawa est tenté par le modèle de congé parental à la québécoise 

Un père et son fils Photo Credit: IS / iStock

Un père et son fils Photo Credit: IS / iStock

Combler l’écart avec les Autochtones

Attendez-vous à voir de nouveaux investissements pour améliorer les conditions de vie des Premières Nations, des Inuits et des Métis à la suite d’une réunion d’urgence en janvier.

Le gouvernement pourrait par exemple proposer un plan à long terme pour construire et réparer les logements et les infrastructures d’aqueduc dans les réserves autochtones.

Le Canada se classe au 6e rang de l’indice de développement humain des Nations unies, tandis que les Autochtones se trouvent au 63e rang.

Quelques maisons de la Première Nation d'Attawapiskat, située au bord de la baie James, dans le nord de l'Ontario. Photo : Getty Images/Spencer Wynn

Quelques maisons de la Première Nation d’Attawapiskat, située au bord de la baie James, dans le nord de l’Ontario. Photo : Getty Images/Spencer Wynn

RCI avec La Presse canadienne et CBC

En complément

Budget fédéral : des écarts à combler dans l’urgence pour les Autochtones – Radio-Canada 

Budget canadien 2017: Les libéraux investissent dans la formation des travailleurs – RCI 

Looking through a gender lens: 5 things to watch for in today’s budget – CBC 

Catégories : Autochtones, Économie, Politique
Mots-clés : , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.