Jessica Valoise, au Laos. C'est l'une des exploratrices de Village Monde pour l'année passée. Photo : Village Monde

Saut de socialisation dans l’inconnu pour les aventuriers des temps modernes!

Village Monde, un organisme international basé à Québec, offre la possibilité aux jeunes de 18 à 35 ans d’effectuer un voyage touristique dans plusieurs coins du monde grâce au défi « Exploration en Terres Solidaires ». Un défi qui, en plus de présenter des objectifs de socialisation et de développement économique pour les régions visitées, permettra de préserver durablement l’environnement.

Destinations mystères jusqu’à la toute dernière minute

Charles Mony, fondateur Village Monde. Photo : Village Monde

Les jeunes qui auront le privilège de participer à l’expédition n’auront des informations au sujet de leurs destinations qu’en toute fin du processus de sélection.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 16 avril à 23 h 59.

Le fondateur du concept Village Monde, Charles Mony, invite les jeunes du Québec et de la France à participer massivement à la sélection. Une dizaine d’entre eux partiront ainsi en aventure touristique dans une contrée inconnue du monde.

Écoutez

Les communautés à visiter ont souvent besoin d’aide pour leur développement et la visite des jeunes peut les aider à attirer de nouveaux visiteurs qui viendront dynamiser les activités touristiques et économiques. Photo : Reuters/Euan Denholm

Au-delà d’un simple voyage touristique, des retombées importantes pour les communautés

Les jeunes devront faire parvenir aux organisateurs une vidéo pour présenter leur personnalité, et qui démontre leur intérêt pour le voyage, le tourisme, les préoccupations environnementales et les questions de développement international.

Comme l’a expliqué M. Mony, les communautés qui seront visitées sont de toutes petites localités, qui ont besoin d’un coup de pouce dans divers secteurs d’activité pour dynamiser leur économie.

C’est ainsi que les revenus générés par les activités entourant le séjour touristique des jeunes seront immédiatement réinvestis dans ces communautés pour soutenir leurs efforts de développement.

Il s’agit souvent de communautés qui misent sur les éoliennes pour la production de l’énergie, qui se préoccupent de la préservation de la faune et de la flore, et qui ont un grand besoin de développer les nouvelles technologies pour se connecter avec le reste du monde.

Le défi donnera l’occasion aux jeunes de voyager autrement, d’aller à la rencontre de nouvelles cultures et de vivre des expériences différentes.

Ces expériences internationales représentent une richesse importante pour ces jeunes qui, souvent, ne sont habitués qu’à un seul mode de vie, celui de l’Occident où ils sont nés et ont grandi.

Vivre des expériences diversifiées permet d’enrichir leur propre culture, de faire découvrir aux autres leur différence et leur savoir-faire dans différents domaines, et de retourner chez eux avec un bagage qui peut être largement bénéfique à leur pays.

Le défi, qui en est à sa deuxième édition, promet un mois de séjour avec des expériences amusantes.

Les jeunes choisis pourront créer leur propre itinéraire avec Village Monde et visiter des initiatives de tourisme durable et solidaire dans divers villages.

Ils auront à accomplir de multiples défis sur une liste qui leur sera proposée. Ils devront aussi publier sur les réseaux sociaux des photos et d’autres effets de leurs expériences dans le but de sensibiliser les gens au pouvoir du tourisme à renforcer les communautés visitées.

Les promoteurs du programme appuient les initiatives locales en ce qui a trait à la préservation de l’environnement. Photo : Radio-Canada/Geneviève Normand

Lire aussi : 

À qui le titre d’explorateur de l’année?

Dans l’édition précédente, ce sont des communautés en Amérique du Sud, en Amérique centrale, en Afrique et en Asie qui ont été visitées par les jeunes. Ils ont eu d’importantes retombées, a relevé le fondateur de Village Monde.

Ces communautés ont gagné en visibilité, ont reçu des ressources financières additionnelles pour le développement de leur économie, sont sorties de l’isolement durant le mois de la visite et ont connu une ambiance d’animation et une nouvelle dynamique.

Air Canada et l’Office franco-québécois de la jeunesse (OFQJ) sont les partenaires de Village Monde dans le cadre du programme d’Exploration en Terres Solidaires qui promet trois bourses aux jeunes qui prendront part à l’initiative.

Pour cette année, grâce à un programme de pointage, un jeune sera proclamé explorateur de l’année.

Ce sera celui qui se serait démarqué, lors de son séjour, par des actions remarquables, notamment en ce qui concerne les hébergements visités, les défis relevés et réussis, ainsi que les réactions sociales sur ses publications dans les réseaux sociaux.

Catégories : Économie, Environnement, International, Société
Mots-clés : , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*