Afifé Najm a travaillé pendant plus de 40 ans en restauration libanaise à Montréal. Photo: Marie-Claude Simard/RCI

Cuisine Je me souviens – Festin libanais chez Afifé

Share

Chez Afifé Najm, dans son petit appartement de la rue Sauvé, à Montréal, nous avons fait de la kebbé. Mais pour notre hôtesse généreuse, un seul plat, ce n’est pas assez. Elle nous a donc aussi montré à préparer des feuilles de vigne et koussa farcies, de la limonade libanaise, des falafels et des pâtisseries. Un vrai festin libanais!

« Assieds-toi chérie », lance-t-elle, dès mon entrée dans sa cuisine.

Les feuilles de vignes, la kebbé (à gauche) et les Koussa farcies. Photo: Marie-Claude Simard/RCI

Abondance de nourriture et affection sont synonymes pour Afifé. Et son cœur est si grand!  En un tournemain, elle garnit la table et les comptoirs de mets odorants. « Tu vas rapporter beaucoup de nourriture chez toi! », dit-elle­.

Une Montréalaise dans l’âme

Afifé est arrivée à Montréal il y a 42 ans. Profondément attachée au Liban, elle y retourne en visite régulièrement. Mais elle ne vit pas dans le passé, elle adore Montréal.

« Mon nom est Afifé Najm, N, A, J et M, comme Montréal », dit-elle en éclatant de rire.

Lors de la visite de Radio Canada International (RCI), le 25 avril, Afifé était aidée de deux amies d’origine libanaise, Jacqueline Lebos et Colette Dargham (à gauche) qui est journaliste à RCI pour la section arabe. Photo : Marie-Claude Simard/RCI

Dans une cuisine, la retraitée – qui a été à la tête de nombreux commerces prolifiques et services de traiteur à Montréal – opère avec une efficacité remarquable. Elle préfère pétrir, rouler et couper plutôt que de discuter de ses souvenirs. Elle explique tout de même que sa mère était une excellente cuisinière, la meilleure pour rouler les feuilles de vigne.

« Ma mère faisait des rouleaux très fins, à peine gros comme un petit doigt! Moi, je n’ai pas cette patience! »  – Afifé Najm

Écoutez Afifé nous parler de ses débuts!
Afifé Najm parle de son apprentissage de la cuisine libanaise, de sa mère et de ses commerces en restauration à Montréal.

En fait, Afifé a appris à faire la cuisine du Liban… à Montréal.

« Quand je suis arrivée en 1975, j’ai ouvert une pâtisserie libanaise. Je ne savais même pas cuire un œuf! J’ai tout appris en regardant les employées qui étaient libanaises. »

Les commerces se sont succédé. Avec sa réputation grandissante, elle a cuisiné pour toute sorte de grands événements, officiels ou privés. Aujourd’hui, bien qu’elle vive en toute simplicité, Afifé est considérée par plusieurs comme une icône de la restauration libanaise à Montréal.

«  Maintenant, je suis à la retraite. Je suis fatiguée, je suis tannée », dit la cuisinière aguerrie, tout en déployant plus d’énergie que nous toutes!

Voyez Afifé en action!

La kebbé d’Afifé (Recettes détaillées au bas de la page)

La kebbé est un plat à base de bœuf et de bhurgul, du blé concassé brun. La viande est d’abord mélangée à la main avec le blé, l’oignon broyé et les épices. Le mélange est ensuite affiné dans le robot culinaire et se transforme ainsi en une pâte qui peut être apprêtée de différentes façons.

Le mélange pour la kebbé Photo : Marie-Claude Simard/RCI

Afifé nous a fait la démonstration de deux méthodes : un pâté étagé cuit au four ou en boulettes farcies frites dans l’huile.

La kebbé en pâté

Le montage de la kebbé. Photo : Marie-Claude Simard

Selon cette méthode, Afifé étend la moitié du mélange viande-bhurgul dans le fond d’un grand plat. Ensuite, elle ajoute une couche de garniture, constituée de bœuf haché, oignons et noix de pin. Finalement, elle recouvre le tout avec le reste du mélange. Avant de mettre la kebbé au four, elle verse dessus de l’huile végétale.

La kebbé en boulettes frites

Les boules de kebbé Photo : Marie-Claude Simard/RCI

Jacqueline est l’experte pour sculpter la kebbé en boulettes farcies. D’abord, elle forme des petites boules vides qu’elle remplit avec la farce. Ensuite, elle referme la boule de viande. Les boulettes sont cuites dans l’huile végétale. On les mange avec du yogourt ou arrosées de jus de citron.

Les boules de kebbé sont frites dans l’huile végétale. Photo : Marie-Claude Simard/RCI

Feuilles de vignes et koussa farcies

Afifé a expliqué comment faire deux sortes de farces, une végétarienne et l’autre à la viande, qui seront ensuite roulées dans des feuilles de vignes ou cuites à l’intérieur de koussa – des courgettes baladi – préalablement évidées. Préférablement, il faut utiliser un couteau libanais spécial avec une lame semi-cylindrique appelé mankara pour les vider sans les briser.

Ça prend une main de maître pour rouler la farce dans les feuilles de vigne! Photo; Marie-Claude Simard/RCI

Des falafels avec ça?

En plus de tous ces plats, Afifé nous a servi des falafels dans du pain pita avec une exquise sauce taratore au tahini. Et des pâtisseries maison! Le tout, arrosé de limonade libanaise au parfum d’eau de rose. Quel délice!

Santé, Afifé! Photo: Marie-Claude Simard/RCI

DÉLICES LIBANAIS: RECETTES D'AFIFÉ NAJM
Kebbé
Ingrédients :
1 kg de bhurgul, fin et brun (blé concassé)
1 kg de bœuf extra maigre
1 petit oignon broyé au robot culinaire
1 cuillérée à thé de coriandre sèche
1 cuillérée à thé d’épices libanaises appelées « 7-poivres »
Cannelle et muscade au goût (facultatif))
4 onces d’huile
Sel
Ingrédients de la garniture :
1 kg bœuf haché extra maigre
4 petits oignons
50 g de noix de pin
7-poivres
Cannelle et muscade au goût (facultatif))
Sel
Préparation de la garniture :
Faire revenir les oignons et les noix de pin dans une poêle avec de l’huile. Ajouter la viande et les épices. Brasser jusqu’à ce que la viande soit cuite. Retirer l’excès de liquide. Mettre de côté.
Préparation de la kebbé :
Dans un grand bol, mélanger avec les mains la viande, le bhurgul, l’oignon et les épices. Une fois que le mélange est homogène, le passer au robot culinaire pour l’affiner.
Étendre la moitié du mélange viande/bhurgul dans le fond d’un grand plat allant au four. Étendre la garniture. Recouvrir le tout avec le reste du mélange viande/bhurgul. Avant de mettre la kebbé au four, verser l’huile végétale sur le dessus. Faire cuire à 350 de 20 à 30 minutes.

Feuilles de vigne : farce végétarienne
Ingrédients :
Feuilles de vigne en paquet
2 tasses de riz égyptien non cuit
1 kg de tomates coupées en dés
Une boîte de pois chiche
Deux paquets de persil
Menthe
Citron
¼ tasse d’huile olive + 2 onces
sel
Préparation :
Mélanger tous les ingrédients (sauf 2 onces d’huile). Rouler la farce dans les feuilles de vigne. Mettre les feuilles de vigne farcies dans un grand pot allant sur le feu. Recouvrir d’un objet lourd, comme une assiette, pour ne pas que les rouleaux se défassent pendant la cuisson. Recouvrir d’eau. Faire bouillir. Ajouter les 2 onces d’huile. Laisser mijoter pendant 1 heure et demie.

Feuilles de vigne : Farce à la viande
Ingrédients :
Feuilles de vigne en paquet
2 tasses de riz égyptien non cuit
1 kg de bœuf haché extra maigre
Un peu d’huile
Épices libanaises (7-épices)
Sel
Préparation :
Procéder comme avec la farce végétarienne, mais ne pas ajouter d’huile dans l’eau.

Koussa farcies
Ingrédients :
Plusieurs koussa (courgettes baladi)
Farce à la viande (voir recette précédente)
Pâte de tomate
Jus d’un demi-citron
Préparation :
Évider les courgettes sans les briser. Si possible, utiliser un couteau libanais avec une lame semi-cylindrique appelé mankara. Remplir les koussa avec la farce à la viande. Mettre les koussa farcies dans un grand pot et recouvrir d’eau à laquelle on ajoute de la pâte de tomate. Lorsque l’eau est en ébullition, ajouter le jus d’un demi-citron. Laisser mijoter une vingtaine de minutes jusqu’à ce qu’elles changent de couleur et de texture.

Bon appétit!

La chronique Cuisine Je me souviens va à la rencontre de gens qui nous font découvrir un plat marquant de leur enfance et nous parlent des souvenirs qui y sont rattachés.

Share
Catégories : Société
Mots-clés : ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Cuisine Je me souviens – Festin libanais chez Afifé»
  1. Avatar Monique Leclerc dit :

    Nous voilà au Liban. J’ai adoré le rythme du reportage accentué par les percussions. Cela aiguise l’intérêt pour cette cuisine nouvelle et stimule tout autant l’appétit. Un autre voyage fascinant. Voilà enfin une chronique qui n’apporte que de bonnes nouvelles.