Clara Couzino de l'Université Concordia, au Québec, a remporté le prix national de 15 000 $. (Groupe CNW/BMO Groupe Financier)

16e concours 1res Œuvres de BMO : des lauriers pour 15 artistes émergents du Canada

Share

Le concours « 1res Œuvres » de BMO accueille des soumissions provenant de divers médias artistiques, dont le dessin, la gravure, la photographie, la peinture, la céramique, les textiles et les œuvres tridimensionnelles dans une variété de matériaux. Les lauréats de 2018 ont été sélectionnés parmi 267 étudiants de niveaux postsecondaire et de premier cycle.

Œuvres exposées à l’Université de Toronto

Cet événement annuel, qui en est à sa 16e édition, reconnaît l’excellence en art visuel des étudiants de partout au Canada.

Treize gagnants ont vu leurs œuvres être sélectionnées pour être exposées, du 15 novembre au 8 décembre, à la galerie Justina M. Barnicke de l’Université de Toronto.

La sélection a été faite à l’issue d’un processus conduit par un comité de conservateurs, de directeurs de galerie et de professeurs d’art.

« Soutenir de nouveaux artistes est une priorité pour BMO et nous sommes très fiers que 1res Œuvres offre aux artistes émergents une tribune indispensable dans leur transition vers la prochaine étape de leur carrière. Les œuvres des artistes de cette année englobent une gamme remarquable de contenus et de médias. Nous avons hâte d’accueillir tous les gagnants à Toronto en novembre pour célébrer leurs réalisations artistiques. Gilles Ouellette, chef de BMO Gestion d'actifs et commanditaire principal de 1res Œuvres de BMO depuis sa création.

Voici les lauréats 2018 :

Clara Couzino de l’Université Concordia, au Québec, a remporté le prix national de 15 000 $.

Chacun des 12 gagnants régionaux a reçu 7500 $ et tous ont été invités à Toronto pour deux nuits afin d’assister à la réception d’ouverture de l’exposition 1res Œuvres. 

Un événement fédérateur pour les diplômés des écoles d’art

Le Concours national « 1eres oeuvres » est un événement rassembleur qui mobilise chaque année des dizaines de diplômés des écoles d’art du pays autour d’un enjeu central : la créativité.

Ils mettent en évidence leurs talents créateurs et espèrent une reconnaissance qui leur permettra d’aller à la conquête du public et autres férus des arts au Canada, comme ailleurs dans le monde.

Nous sommes ravis d’annoncer un autre groupe d’artistes lauréats extrêmement talentueux cette année. Depuis son inauguration en 2003, 1res Œuvres de BMO a reconnu un total de 211 jeunes artistes de tous les coins du Canada, chacun offrant un travail nouveau et unique qui rend souvent hommage à la région dans laquelle il a été conçu. Nous sommes impatients de continuer à soutenir et à unir les diplômés récents des écoles d’art pour les années à venir. Dawn Cain, conservatrice de la Collection d'œuvres d'art de BMO.
À noter au sujet du concours
Les œuvres produites par les lauréats de cette année couvrent un large éventail de thèmes sur divers supports. On y retrouve, entre autres :

  • une composition d’objets peints, d’étagères et de cordes construites pour ressembler à une feuille de papier ligné, créant un nouveau langage visuel et textuel qui se déplace entre le 2D et le 3D en fonction de la perception du spectateur. (Clara Couzino, lauréate nationale);
  • un ensemble de gravures lithographiques et une version tissée d’un vêtement aborigène traditionnel – tous deux considérés comme des artefacts récents – symbolisent et explorent les tensions entre la construction et la déconstruction de la mémoire historique et culturelle. (Sarah Madgin, gagnante du Québec);
  • une impression numérique sur soie georgette drapée sur un cadre en acier qui explore les désirs et les intimités qui se forment dans nos relations avec les objets et les espaces. (Josi Smit, gagnante de l’Ontario);
  • une sculpture d’acier basée sur un store vénitien commun, qui a été agrandi et retourné; une métaphore de l’isolement qui remet en question l’équilibre entre intimité et évitement. (Rodney MacMullin, gagnant de la Nouvelle-Écosse)

SOURCE : BMO Groupe Financier

Lire aussi :

Vous avez toujours rêvé d’écrire? C’est votre chance d’être découvert, reconnu et publié.

Prix littéraires Radio-Canada

Share
Catégories : Arts et spectacles, Société
Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*