La population de bisons est estimée à 1 470 bêtes au Yukon. Photo : Gouvernement du Yukon

Après plus d’un siècle d’absence, les bisons sauvages de retour dans le parc national de Banff!

Le retour, en toute liberté, d’une harde de bisons des plaines au parc national de Banff est annoncé avec beaucoup d’enthousiasme par Parcs Canada.

Cette harde comporte 31 bisons, dont 16 transférés du parc national Elk Island en 2017, ainsi que deux générations de bisonneaux nés dans le parc, sans compter les petits à naître bientôt. C’est un véritable triomphe historique et culturel, souligne Parcs Canada, après la réouverture le 29 juillet du pâturage clôturé qui abritait les bisons des plaines dans l’arrière-pays du parc national de Banff.

Il s’agit d’un moment historique. Le bison n’est pas seulement une espèce clé et un emblème de l’histoire du Canada; il fait partie intégrante de la culture autochtone locale. En réintroduisant le bison des plaines dans le parc national de Banff, Parcs Canada franchit un pas important vers le rétablissement de la pleine diversité des espèces et des processus naturels dans les écosystèmes du parc, tout en offrant de nouvelles possibilités à la population canadienne et aux visiteurs de découvrir l’histoire de cette espèce emblématique. Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Contexte de la réintroduction

Selon le plan du parc national de Banff en 2010 : Parcs Canada devra « réintroduire une population de bisons des plaines en âge de reproduction (le bison est une espèce clé qui est absente du parc depuis sa création) ainsi que travailler avec les intervenants et les administrations voisines pour répondre aux préoccupations éventuelles au moyen de stratégies de gestion conjointes avant la réintroduction ».

 Parcs Canada s’est engagée à consacrer 6,4 millions de dollars à la réintroduction d’une harde de bisons des plaines dans le parc national de Banff dans le cadre d’un projet pilote réversible s’échelonnant sur cinq ans pour vérifier s’il est possible de gérer une harde de bisons sauvages à Banff.

Au moment de préparer son approche de réintroduction, Parcs Canada a étudié les pratiques exemplaires adoptées dans le cadre de projets de réintroduction fructueux ainsi que l’expérience vécue par d’autres parcs nationaux dans la gestion multipartite de hardes de bisons sauvages. L’Agence a également consulté des experts techniques ainsi que des groupes d’intervenants.

Les faits en bref
Pendant des milliers d’années, d’immenses hardes de bisons ont erré sur les grandes plaines et les versants est de la ligne continentale de partage des eaux, territoire qui englobe le parc national de Banff.

Aujourd’hui, il ne subsiste qu’une poignée de petites populations de bisons sauvages en liberté en Amérique du Nord. La réintroduction du bison n’est pas seulement importante sur le plan écologique, mais elle a une grande signification spirituelle pour les peuples autochtones.

Le retour du bison dans le paysage est une occasion de renouer les liens culturels et historiques et de rétablir le lien que les peuples autochtones entretiennent avec le bison et le parc national de Banff.

Parcs Canada a protégé certains des derniers bisons sauvages à subsister en Amérique du Nord au sein d’une harde d’exposition (l’enclos et les bisons ont été retirés en 1997 pour faciliter les déplacements des animaux sauvages autour du lotissement urbain de Banff).

Des bisons des bois en Alaska Photo : La Presse canadienne/AP Photo/Dan Joling

Au début du XXe siècle, 700 bisons des plaines issus des dernières hardes sauvages ont été ramenés par le gouvernement du Canada d’un ranch du Montana. Les bisons ont été expédiés aux parcs nationaux Elk Island et Buffalo.

Le parc national Buffalo (près de Wainwright, en Alberta) a fermé 30 ans plus tard en raison des maladies, du broutage excessif et d’un manque de fonds. Toutefois, la harde des bisons du parc national Elk Island a prospéré.

Elle représente aujourd’hui la principale réserve de bisons reproducteurs pour les projets de réintroduction dans le monde entier, notamment au Montana, en Alaska et dans le parc national des Prairies.

Parcs Canada gère le bison dans six autres parcs nationaux du pays, soit Elk Island, Wood Buffalo, des Prairies, de Prince Albert, du Mont-Riding et des Lacs-Waterton.

SOURCE : Parcs Canada

À lire aussi : 

Yukon : les chasseurs peinent à trouver les bisons

Yukon : plus de libertés pour les chasseurs de bisons
Catégories : Environnement, Société
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.