Des électeurs américains tiennent les lettres qui forment le mot « vote » devant la Maison-Blanche. Photo : Associated Press/Jacquelyn Martin

Le chanteur canadien Neil Young ajoute sa voix à ceux qui appellent les Américains à voter massivement mardi

Share

Dans la foulée de la fusillade meurtrière dans une synagogue de la ville de Pittsburgh, samedi dernier, l’auteur-compositeur-interprète natif de Toronto vient de publier un message sur son site web Neil Young Archives. Il invite ses admirateurs américains à voter en grand nombre aux élections de mi-mandat, notamment dans le but de provoquer une réforme des lois sur les armes à feu.

Neil Young – Photo : AP

Il ajoute à ses propos une vidéo de sa chanson Ohio qu’il a écrite lorsqu’il faisait partie du groupe Crosby, Stills, Nash et Young en 1970 en s’inspirant de la fusillade à l’Université Kent State.

Durant cette fusillade, des soldats de la garde nationale avaient abattu quatre étudiants. Neil Young qualifie cette tragédie de « moment charnière » dans sa vie.

Il salue le courage récent d’étudiants du secondaire qui se sont mobilisés pour exiger des changements aux lois sur le port d’armes aux États-Unis.

« Soutenons nos enfants. Ils veulent être protégés. Pas encore plus d’armes à feu », écrit-il.

Rappelons que la première déclaration officielle de Donald Trump, samedi, a été de dire que la meilleure façon d’éviter des tragédies dans les lieux religieux est d’y déployer des gardiens armés.

« Donnez-nous des lois qui suivent le bon sens sur les armes à feu, qui protègent la population, dans les écoles, dans les lieux de culte, dans les lieux de travail et dans les rues », rétorque plutôt Neil Young.

Un plébiscite sur Donald Trump?

Des manifestants marchent vers la synagogue de l’Arbre de la vie pendant la visite du président Trump, la semaine dernière. Photo : EPA

Le 6 novembre prochain, ce sera le jour des élections de mi-mandat aux États-Unis.

Le 1er août dernier, Rudy Giuliani, l’ancien maire de New York et avocat du président Trump, estimait que ces élections de mi-mandat représenteraient un référendum sur le processus de destitution de son client. Trois mois plus tard, les stratèges démocrates évoquent plutôt l’idée d’un plébiscite.

Il n’est pas rare qu’un événement de dernière minute vienne brouiller les cartes juste avant un scrutin important aux États-Unis.

La fusillade de la synagogue à Pittsburgh est-elle cet événement? Pourrait-elle s’avérer le point décisif de la victoire pour les démocrates et le point de chute pour Donald Trump? Ou, au contraire, celui-ci va-t-il surprendre encore avec un geste renversant, une déclaration percutante de dernières minutes?

Écoutez notre analyse de spécialistes de la politique américaine…

Photo AFP

Aide-mémoire... Neil Young, un chanteur engagé
– Neil Young n’a jamais vraiment été réticent à dire ce qu’il pensait. Populiste au sens strict du terme, il a traité de sujets aussi variés que les ravages de la drogue, la nécessité de défendre les agriculteurs américains et le désir de conserver son indépendance d’une manière qui le met parfois en conflit avec ses collègues et lui met souvent à dos son public.
– Neil Young n’a jamais tenté d’étouffer ses opinions politiques. Bien qu’il n’ait jamais été aussi ouvert que certains de ses collègues interprètes, dont Bruce Springsteen, Joan Baez ou Tom Morello, pour ne citer que trois exemples évidents, il peut se targuer d’une longue histoire d’opposition au système politique.
– Au cours de la dernière décennie seulement, il a sorti trois albums engagés (Living with War, The Monsanto Years et Earth) qui ne tentent aucunement de cacher ses pensées sur le système politico-économique qui a plongé l’Amérique, selon lui, dans une division amère et un malaise toujours grandissant.

Neil Young. Photo : AP

RCI avec La Presse canadienne et la contribution de Michel Désaultels et Philippe Marcoux de Radio-Canada

En complément

Pourquoi les démocrates devraient reconquérir la Chambre des représentants, mais pas le Sénat – Radio-Canada 

Comprendre les élections de mi-mandat américaines – Radio-Canada 

Les élections de mi-mandat, un référendum sur la destitution de Trump, dit son avocat – Radio-Canada 

.

Share
Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Arts et spectacles, International, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*