Des gilets jaunes canadiens saluent des camions venus protester lors du passage de Justin Trudeau le jeudi 11 janvier 2019 à l'Université de Régina en Saskatchewan. Crédit photo: La Presse canadienne/Michael Bell.

Le mouvement des gilets jaunes prend-il racine au Canada?

Le premier ministre Justin Trudeau est de passage dans l’ouest du Canada avant que les travaux reprennent à la Chambre des communes à Ottawa.

Lors de cette visite, il a été reçu par des protestataires portants des gilets jaunes fluorescents qui rappellent ceux utilisés en France depuis deux mois pour s’opposer aux politiques du pouvoir en place.

Ces gilets jaunes canadiens ont d’ailleurs utilisé des réseaux sociaux comme Facebook pour critiquer de façon virulente M. Trudeau pour ses politiques en matière de taxation du carbone, de multiculturalisme et d’immigration.

Le premier ministre canadien a répondu à ces menaces en invitant les gens à être à l’écoute de chacun, et il a affirmé vouloir répondre à leurs peurs.

Selon lui, le Canada est un pays démocratique où les personnes peuvent s’exprimer ouvertement. Il se dit prêt à les entendre et à dialoguer afin d’avancer ensemble.

Jeudi, en Saskatchewan, des manifestants tenaient des pancartes exprimant l’idée que le Canada ne peut plus se permettre quatre autres années Trudeau et qu’il est urgent de construire des pipelines et de créer des emplois.

Des groupes de gilets jaunes veulent entamer une contestation pancanadienne les 12 et 13 janvier comme le font leurs homologues français depuis 8 semaines déjà.

Avec des informations de l’Agence France-Presse et de Radio-Canada

En complément

Trudeau questionné sur l’immigration, les pipelines, la taxe sur le carbone et les droits des Autochtones (RCI)

Catégories : Politique, Société
Mots-clés : , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.