Une baleine noire retrouvée morte dans le golfe du Saint-Laurent en 2017. Crédit photo: Pêches et Océans Canada

Baleine noire : une zone d’interdiction de la pêche plus petite dans le golfe du Saint-Laurent

La zone où il sera possible de pêcher le crabe des neiges et le homard sera plus grande en 2019 que l’an dernier.

C’est ce qu’a annoncé le ministre de Pêches et Océans Canada, Jonathan Wilkinson, la semaine dernière, à Shippagan au Nouveau-Brunswick. Il était accompagné du ministre des Transports Marc Garneau.

En 2018, Ottawa avait mis en place une mesure visant la protection de la baleine noire, un mammifère marin dont le nombre est en déclin sur la côte est du Canada.

Pourquoi? En 2017, 12 de ces baleines étaient mortes à cause d’équipements utilisés par des pêcheurs. Un an plus tard, aucune mort n’a été recensée dans les eaux canadiennes.

En 2018, le gouvernement a mis des mesures en place, mais qui s’étendaient sur une trop grande superficie selon les autorités fédérales.

C’est après avoir mené des consultations auprès d’acteurs du milieu en Atlantique et au Québec qu’Ottawa en est arrivé à cette décision.

La zone fermée à la pêche diminuera de 63 %, mais elle sera accompagnée des mesures suivantes :

· La zone de protection globale, où des fermetures temporaires de 15 jours peuvent être décrétées en cas de signalement d’une baleine noire, reste au même niveau que 2018.

· Dans les eaux peu profondes de moins de 36,5 mètres, une fermeture de 15 jours ne sera imposée que si au moins une baleine noire y est repérée.

· Une limite de vitesse obligatoire établie à 10 nœuds sera de nouveau imposée aux navires d’au moins 20 mètres dans l’ouest du golfe du Saint-Laurent, du 28 avril au 15 novembre.

· La zone où la limite de vitesse sera imposée sera ajustée selon l’observation des baleines, « afin de minimiser les répercussions sur l’industrie des croisières et sur le réapprovisionnement des collectivités ».

· Les navires pourront toujours se déplacer à des vitesses dites sécuritaires dans deux voies de navigation au nord et au sud de l’île d’Anticosti si aucune baleine noire ne s’y trouve.

Ce qui ne change pas c’est que les pêcheurs devront utiliser moins de cordages et ils devront rendre des comptes s’ils perdent de l’équipement.

La zone de pêche sera toujours sous surveillance du haut des airs et sur l’eau afin que les pêcheurs respectent les limites de vitesse.

Avec les informations de Radio-Canada

En complément

Baleine noire de l’Atlantique Nord (Gestion des pêches avril 2019) Pêches et Océans Canada

Encore des règles pour protéger les baleines au large du Canada (RCI)

Baleines noires : Ottawa instaurera une zone de protection en Atlantique (RCI)

Catégories : Environnement, Politique
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.