Bus urbain électrique LFS-e de Nova Bus (http://novabus.com/fr/)

Le Canada doit résolument promouvoir les autobus urbains électriques

En lente progression d’année en année, les véhicules électriques sont de plus en plus présents sur les routes canadiennes.

Attention, l’expression « de plus en plus » doit être mise en contexte. Bien qu’il y ait croissance, on ne s’étonne plus vraiment de voir passer une Tesla ou une Bolt, mais ces voitures ne représentent qu’une infime partie du parc automobile.

Au Québec, par exemple, il y a quelque cinq millions d’automobiles, dont 1 % sont électriques.

Patience et longueur de temps n’est-ce pas?

Et qu’en est-il des plus gros véhicules?

Ici, nous parlons des autobus urbains – par opposition aux autocars interurbains – et des avancées en la matière.

Déjà, des sociétés canadiennes se lancent dans la conception et la production d’autobus entièrement électrique. Il s’agit de sociétés telles Lion et Nova Bus au Québec et de Greenpower en Colombie-Britannique.

http://cleanenergycanada.org/

Fort de ces avancées technologiques et devant l’importance de se pencher rapidement et sérieusement sur nos actions sur les changements climatiques, le groupe de réflexion Clean Energy Canada souligne dans son plus récent rapport à quel point les gouvernements locaux, provinciaux ou encore fédéral, et les sociétés de transport en commun doivent résolument prendre le virage vers des autobus à zéro émission.

Une telle décision réduirait considérablement les émissions de gaz à effet de serre au pays tout en stimulant l’industrie tant en recherche et développement qu’en ventes et profitabilité.

Selon Clean Energy Canada, le pays traîne de la patte quand on se compare à d’autres nations. Il y a bien des agences métropolitaines ou régionales de transport en commun qui prévoient faire l’achat d’autobus urbains totalement électriques, mais les prévisions d’achat s’échelonnent sur une trop longue période.

Réduction des coûts d’achat

En moyenne, un autobus urbain entièrement électrique coûte de deux à quatre fois plus qu’un autobus diesel ou hybride.

D’ici 2030, selon Clean Energy Canada, les prix chuteront graduellement pour être au même échelon que ceux des autobus au diesel.

Plus :

Nos dossiers sur les automobiles électriques (Radio Canada International)

De beaux autobus jaunes 100 % électriques (Radio Canada International)

Une compagnie de Saint-Jérôme lance un camion 100 % électrique (Radio-Canada)

La campagne E-Bus souhaite une flotte d’autobus entièrement électriques à Ottawa (Radio-Canada)

Catégories : Économie, Environnement
Mots-clés : ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.