Le 10 avril 1912, le Titanic quitte le port de Southampton en Angleterre pour effectuer son voyage inaugural vers New York. Il coule cinq jours plus tard après avoir heurté un iceberg qui a déchiré sa coque. Plus de 1 500 personnes y ont perdu la vie (Photo : Associated Press)

15 avril 1912 : naufrage du Titanic au petit matin à 600 km au large de Terre-Neuve

15 avril 1912, un événement à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire canadienne, britannique, oui, mais aussi mondiale.

Une page d’histoire à marquer de la défaillance de l’obséquiosité humaine, celle de la certitude d’avoir construit un paquebot insubmersible. Oui, vous avez deviné, 15 avril 1912, dans la froidure des eaux de l’Atlantique Nord, au large des côtes du Dominion de Terre-Neuve, le Titanic, après avoir frappé un iceberg la veille, coule en emportant avec lui quelque 1500 passagers et membres d’équipage.

La tragédie maritime s’est produite à 600 km au large de Terre-Neuve. Celle de la suffisance humaine entourant ce navire, le plus gros, le plus cher construit à l’époque, éclatait comme le cristal des verres embarqués à chaque réception de télégramme d’un bout à l’autre de la planète.

Grâce à la technologie, le navire a pu émettre des signaux de détresse  

Terre-Neuve

Au cours de cette triste nuit, les employés d’une station télégraphique Marconi de Cape Race – 160 km au sud de Saint-Jean, extrême est de la province – avaient pour fonction de relayer les messages personnels de passagers à bord du Titanic, parti de Southampton, à ceux et celles qui les attendaient à New York, terme du voyage inaugural du vaisseau.

Ils ont été les premiers à capter le message de détresse.

S’en est suivi un chassé-croisé de messages, tous aussi paniqués et paniquant les uns à la suite des autres, de Cape Race à Montréal, siège social de la société Marconi au Canada aux bureaux de New York et aussi vers l’armateur White Star, propriétaire du navire en détresse.

Qu’à cela ne tienne, il y a 117 ans, le Titanic se casse en deux – vous avez sûrement vu la reconstitution de l’événement dans le film de James Cameron – et partait par le fond.

Retrouvée par 4000 mètres de fond en 1985, l’épave du Titanic pourrait complètement disparaître d’ici une vingtaine d’années (NOAA/Institute for Exploration/University of Rhode Island (NOAA/IFE/URI)

L’épave repose aujourd’hui par 4000 mètres de fond et au rythme de la corrosion, il n’est resterait plus rien qu’un tas de rouille d’ici 20 ans.

Gros paquebot c. très gros paquebot

Le Titanic, long de 269 mètres, était à l’époque le plus grand et plus luxueux paquebot du monde. Il a été rapidement surpassé. Voici, en comparaison, le Titanic devant un navire de croisière moderne.

(Facebook)

Plus :

Sylvain Plamondon est devenu, au fil des années, un des spécialistes du Titanic

Nos dossiers au sujet du Titanic (RCI)

Les grandes tragédies maritimes canadiennes (Encyclopédie canadienne)

Qu’a-t-on appris de la tragédie du Titanic (Radio-Canada)

Catégories : Histoire, International, Société
Mots-clés : , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.