Un adolescent fume une cigarette électronique. Crédit: Istock

Durcir les règles sur les produits de vapotage pour contrer la dépendance des jeunes aux cigarettes électroniques

Share

Cette recommandation de l’Association médicale canadienne (AMC) à Santé Canada intervient dans un contexte où les jeunes en Amérique du Nord ont une tendance de plus en plus importante à vapoter, y compris à l’école, avec des risques de dépendance à la nicotine.

Une situation préoccupante pour la santé des jeunes

Santé Canada a un rôle à jouer en face de la trop grande exposition des jeunes à la cigarette électronique, surtout celle dite de nouvelle génération.

Celle-ci est présentée de manière attrayante dans des emballages susceptibles de susciter l’intérêt des plus jeunes. Mise en marché à grand renfort de publicité, cette cigarette a vite fait de séduire différentes cibles, surtout parmi les adolescents qui s’en servent à cœur joie, selon différentes études au Canada et aux États-Unis.

Selon un rapport publié par l’Organisation mondiale de la santé et l’Institut national du cancer des États-Unis, les sites web voués à la vente au détail de cigarettes électroniques « présentent des thèmes qui peuvent être attrayants pour les jeunes, y compris des images ou des affirmations relatives à la modernité, à la situation ou à l’activité sociale améliorée, aux aspects romantiques et à l’utilisation des cigarettes électroniques par des célébrités ».

La situation serait préoccupante dans certains établissements scolaires à Montréal et à Vancouver, où la direction a été obligée de restreindre l’accès aux toilettes à certains moments, pour éviter que des jeunes les utilisent à des fins de vapotage, rapportent Vincent Maisonneuve et Charles Ménard dans un reportage de Radio-Canada.

L’utilisation excessive de cette cigarette n’est pas sans risques pour les jeunes qui courent vers la dépendance à la nicotine, avec des effets importants sur leur santé.

Deux jeunes filles vapotant dans un parc. Crédit : Istock

Les responsables fédéraux en alerte

La ministre canadienne de la Santé a récemment émis le souhait de limiter les saveurs pour éviter cette dépendance, car les fabricants font preuve d’ingéniosité, en allant puiser dans le répertoire de confiseries et autres desserts pour rendre les cigarettes toujours plus attrayantes pour les jeunes.

« Avec des agents aromatiques attrayants et des présentoirs bien visibles, l’utilisation des cigarettes électroniques chez les jeunes est à la hausse et suscite des craintes de plus en plus vives quant à leur effet sur la santé à long terme. De nombreux adolescents voient le vapotage comme une habitude inoffensive, mais des versions haute technologie de ces cigarettes électroniques contiennent des sels de nicotine qui recèlent de plus fortes concentrations du produit tout en diminuant l’amertume », a relevé l’AMC.

La ministre Ginette Petipas Taylor a lancé une consultation pour recueillir les avis sur la meilleure manière d’encadrer le vapotage initialement recommandé aux adultes pour les encourager à abandonner la cigarette.

Les recommandations de l’Association médicale canadienne pourraient être perçues comme une réponse à cet appel du ministère de la Santé.

C’est aussi et surtout une proposition de solution, à la suite de la consultation de Santé Canada sur l’impact de la publicité des produits de vapotage sur les jeunes et les non-utilisateurs des produits du tabac.

Des cigarettes électroniques aux emballages populaires pour susciter l’intérêt des fumeurs. Crédit : Istock

L’AMC recommande ainsi à Santé Canada :

  • que les règles soient resserrées;
  • que les restrictions imposées à la promotion des produits et dispositifs de vapotage soient les mêmes que celles qui s’appliquent aux produits du tabac;
  • que la publicité de produits de vapotage dans tous les lieux publics et dans les médias audiovisuels soit bannie.

Des chercheurs aux États-Unis ont constaté que le paysage est « dominé par des messages de promotion du vapotage diffusés par l’industrie du vapotage et ses promoteurs, tandis que l’incertitude qui entoure la réglementation des cigarettes électroniques exprimée dans le domaine de la santé publique ne semble pas se refléter dans les dialogues en cours sur les médias sociaux », souligne l’AMC.

Les auteurs ont recommandé qu’une « surveillance et un contrôle en temps réel de la discussion relative à ces dispositifs, de leur promotion et de leur utilisation dans les médias sociaux s’imposent de concert avec les éléments de preuve publiés dans les journaux universitaires ».

 Source : Réponse de l’AMC à la consultation de Santé Canada au sujet de l'impact de la publicité des produits de vapotage sur les jeunes et les non-utilisateurs de produits de tabac et Radio-Canada.

Lire aussi :

Share
Catégories : Santé, Société
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*