Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a pris la parole lors d'un événement commémorant le 75e anniversaire du jour J, à Portsmouth, en Grande-Bretagne, le 5 juin 2019.. Chris Jackson/Pool via Reuters - RC155911CE30

75e anniversaire du jour J : le Canada, un allié crucial

Le premier ministre canadien Justin Trudeau était présent à la cérémonie internationale à Portsmouth, dans le sud de l’Angleterre, à la veille de l’anniversaire du jour J. En compagnie des présidents français Emmanuel Macron et américain Donald Trump, de la chancelière allemande Angela Merkel ainsi que du premier ministre australien Scott Morrison, M. Trudeau a salué la mémoire des soldats qui se sont sacrifiés pour la défense d’un monde libre.

C’est à Portsmouth que s’était rassemblée une partie des forces alliées avant le débarquement en Normandie le 6 juin 1944. La reine Élisabeth II et la première ministre Theresa May y ont reçu leurs hôtes pour « rendre hommage à ceux dont le courage et le sacrifice sur les plages de Normandie ont marqué le tournant de la Seconde Guerre mondiale ».

Mme May a demandé au monde de ne jamais oublier notre dette envers ces personnes qui ont sacrifié leur vie, nous offrant au passage une leçon de solidarité et de détermination.

Rappelons que dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, les navires transportant quelque 150 000 soldats alliés sont partis de Portsmouth et des ports environnants pour lancer l’opération Overlord destinée à libérer d’abord la France, et ensuite le reste de l’Europe, de l’occupation allemande.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau s’est entretenu avec son homologue britannique Theresa May à Portsmouth. REUTERS/Toby Melville/Pool – RC1EA75F3570

Le débarquement de ces soldats canadiens, américains, français et britanniques notamment sur les plages normandes a marqué le début de la fameuse bataille de Normandie considérée comme une étape décisive face à l’armée allemande, avant la libération de Paris le 25 août 1944. Cette libération a mis fin à quatre années d’occupation de la capitale française. La bataille a fait en tout quelque 110 000 morts, dont  plus de 20 000 civils.

Environ 14 000 Canadiens ont pris part à cet effort de guerre collectif. La Marine royale canadienne a envoyé 110 navires et 10 000 soldats. L’Aviation royale canadienne (ARC) a mobilisé 15 escadrons de chasseurs et de chasseurs-bombardiers pendant l’assaut. Mais le jour J a aussi été une journée de lourdes pertes pour les forces alliées, soit plus de 10 000 victimes, dont 1074 Canadiens.

En tout, on estime à plus de 200 000 le nombre de victimes allemandes décédées ou blessées en Normandie. Du côté des Alliés, on dénombre 209 000 victimes sur les 2 millions de soldats débarqués en France depuis le jour J. Parmi ces victimes, 18 700 sont Canadiennes, dont plus de 5000 tombées au combat.


(Source : Encyclopédie canadienne/YouTube)
Pour revenir aux commémorations du 75e anniversaire du jour J, elles vont se poursuivre jeudi avec une série de cérémonies, dont une franco-britannique dans la matinée en présence de la première ministre May à Ver-sur-Mer, et une franco-américaine avec le président Donald Trump et Emmanuel Macron, à Colleville-sur-Mer.

Plus de 30 000 personnes, dont quelque 500 vétérans, sont attendues sur sept sites français de Normandie. Une dizaine de chefs d’État, de gouvernement et de têtes couronnées devraient y prendre part.

(Avec l’AFP, Reuters, l’Encyclopédie canadienne)


(Crédit: Historica Canada/Youtube)

Lire aussi

Début des commémorations du 75e anniversaire du débarquement de Normandie, le jour J

Saskatchewan : Un club du souvenir à l’école pour honorer le débarquement en Normandie

Une pièce de 2 $ en hommage aux soldats débarqués à Juno Beach

Catégories : International, Politique, Société
Mots-clés : , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.