Les températures étaient tellement élevées que les personnes sur place ont troqué leur veste pour des shorts et des t-shirts. (Photo : Brett Reib/ Canada.ca/Meteo)

Record de chaleur dans la station météo la plus au nord du monde

Share

Lorsque l’on pense au pôle Nord, on l’imagine froid toute l’année avec l’obligation de porter une bonne veste pour s’aventurer dehors. Cependant, c’était loin d’être le cas dimanche dernier lorsque les chercheurs de la station météo d’Alert, l’endroit habité le plus septentrional de la planète, étaient à l’extérieur en sandales, culottes courtes et t-shirts à 21 degrés Celsius.

Il s’agit là de la plus haute température jamais enregistrée dans cette base militaire permanente établie au 82e parallèle, à moins de 900 km du pôle Nord. Il y faisait même plus chaud dans la région que dans la ville de Victoria en Colombie-Britannique, qui est connue pour son climat tempéré.

Cette base de l’armée canadienne sert notamment à intercepter les communications russes. La station météo est en fonction depuis 1950 et le record précédent datait du 8 juillet 1956 avec 20 degrés Celsius. Depuis 2012, Alert a connu plusieurs fois des températures de 19 à 20 degrés, mais jamais 21 degrés.

Armel Castellan, météorologue au ministère canadien de l’Environnement, a été l’un des premiers a observé ces températures records, il nous a expliqué comment cela s’est passé et surtout la réaction du personnel sur place.

Armel Castellan décrit le moment où lui et ses collègues ont vu la température de 21 °C. (Photo : Un ranger canadien au mois de mars 2008 dans la région d'Alert (Photo : Bob Weber/THE CANADIAN PRESS)

Des raisons météorologiques, mais pas seulement

Selon M. Castellan, cette vague de chaleur arctique est due à un phénomène météorologique distinct :

Armel Castellan explique les raisons de ces températures records. (Photo : Mario De Ciccio/Radio-Canada)

Les températures sont maintenant redescendues à environ 5 degrés avec le retour des vents du nord et du nord-est.

Toutefois, ces mesures restent supérieures aux normes saisonnières qui sont d’environ 3,4 degrés au mois de juillet.

Ces hautes températures peuvent être qualifiées de « hors du commun », affirme le météorologue.

On a commencé en 1950 et je peux compter sur deux mains le nombre de fois où le mercure a atteint les 19 degrés. Armel Castellan, météorologue au ministère canadien de l’Environnement

Le plus impressionnant est que cette chaleur a persisté sur trois jours consécutifs.

Outre ce phénomène météorologique de « flux du sud », Armel Castellan évoque aussi la possibilité que le réchauffement climatique ait un rôle à jouer ici.

Photo : La station météorologique d'Environnement Canada à Alert en 2006 (Paul Chiasson/The Canadian Press)

Il explique notamment que ce changement climatique a été déclenché par notre civilisation et qu’il ne pourra s’inverser tout seul. Il faut que l’on intervienne.

Des conséquences pour la population et l’environnement

Ce phénomène de réchauffement climatique se fait ressentir depuis quelque temps déjà. Plusieurs études ont notamment mis en avant la fonte des glaces accélérée au Groenland et les risques de montée des eaux au niveau mondial.

Une photo de chiens de traîneaux paraissant marcher sur l’eau au Groenland a d’ailleurs fait le tour du monde en juin dernier, illustrant bien cette fonte accélérée.

Sur cette photo, les chiens et les équipages de traîneaux semblent marcher sur la surface de l’eau. La présence de l’eau de fonte sur un plancher de glace de mer de plus d’un mètre d’épaisseur contribue à l’illusion. (PHOTO : RADIO-CANADA / STEFFEN M. OLSEN / TWITTER)

Ces températures plus élevées que la normale se font aussi ressentir dans le reste dans la région. À Iqaluit, la capitale du territoire du Nunavut, le mercure a affiché la température record de 23,5 degrés le 9 juillet, jour de la fête du Nunavut. C’est le plus haut niveau jamais atteint pour cette journée. L’Alaska a quant à elle connu son deuxième mois de juin le plus chaud jamais enregistré cette année.

Pour Armel Castellan, ces changements peuvent avoir des conséquences sur la population vivant dans ces zones reculées.

Armel Castellan parle des conséquences de ce réchauffement. (Photo : Armel Castellan)

Le météorologue conclut en disant qu’il s’attend à voir la même tendance pour juillet, août et septembre d’après ses prévisions.

Share
Catégories : Environnement, International
Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*