Le projet est soutenu par le Carrefour jeunesse-emploi Hochelaga-Maisonneuve. La Brigade des liseurs publics a connu un printemps très occupé avec plus de 40 interventions et quelque 209 livres donnés. (Le liseur public)

Retour de la brigade des liseurs publics d’Hochelaga-Maisonneuve

Au printemps dernier, le projet La brigade des liseurs publics voyait le jour dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve de Montréal.

Essentiellement, ce sont des passionnés de lecture de tous âges qui se pointent là où des gens se retrouvent – promenade, marché communautaire, fête de quartier, etc. – et proposent aux passants de leur faire la lecture.

Pas longtemps, une ou deux minutes

(Photo : Audrey Lavigne)

Livre en main (roman, texte d’une pièce de théâtre, recueil de nouvelles) les liseurs se lancent dans une narration d’un court extrait déjà choisi et, à la fin de l’exercice, offrent le livre à un des auditeurs.

Le but ici est de ramener de façon ludique les gens vers les mots écrits pour arriver à rehausser les compétences en lecture et, peut-être, susciter des retours vers les bancs d’école.

Premières interventions au printemps 2019  

Le projet est soutenu par le Carrefour jeunesse-emploi Hochelaga-Maisonneuve. La Brigade des liseurs publics a connu un printemps très occupé avec plus de 40 interventions et quelque 209 livres donnés.

Avec quelques fonds amassés auprès des autorités publiques, le coordonnateur de la brigade, Olivier Courtois, se procure des livres auprès de deux libraires indépendants du quartier. Ces derniers le conseillent sur les livres qui auront un impact selon le public cible d’un événement à venir.

Les réactions ont été à ce point positives que la Brigade des liseurs publics reprend ses sacs à dos pleins de livres à raconter pendant quelques minutes dès le mois de novembre et jusqu’aux beaux jours de 2020.

(Photo : Marc-André Roy)

Olivier Courtois nous en parle.

Écoutez

Catégories : Arts et spectacles, Santé, Société
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.