Le Cabnada ratera ses objectifs de 2030 pour la réduction de ses GES. Crédit photo : iStock.

Le Canada serait l’un des pires pays pour la réduction des GES

Transparency International critique la stratégie canadienne pour l’atteinte de ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Selon l’organisme, qui vient de publier un rapport d’étape sur l’action climatique dans le monde, le Canada figure parmi les cancres du G20, soit le Groupe des 20 grandes économies du monde.

Le Canada se retrouve avec la Corée du Sud et l’Australie parmi les pays dont les objectifs de réduction sont les plus éloignés de ceux contenus dans l’Accord de Paris sur le climat.

Les chiffres obtenus de rapports canadiens, par l’entremise de Climate Transparency dont une division est active ici, indiquent que le Canada ratera son objectif de 2030 par 80 millions de tonnes. Il est de 513 millions de tonnes au total pour les gaz à effet de serre.

Cependant le rapport a eu un bon mot pour le Canada pour ce qui est de la décision d’instaurer un prix national sur le carbone plus tôt en 2019, mais critique l’appui du gouvernement libéral à l’oléoduc Trans Mountain.

Même si le Canada fait figure de proue pour l’abandon du charbon, il est nettement en retard pour la consommation d’énergie et les émissions de GES des voitures et des bâtiments.

Transparency International déplore le fait que les objectifs des membres de ce groupe ne sont pas assez ambitieux, mais souligne tout de même que la moitié d’entre eux sont en bonne voie d’atteindre leurs objectifs de réduction d’ici 2030.

Avec les informations de La Presse canadienne

En complément

Catégories : Environnement et vie animale, Politique
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.