Les efforts en vue de la réduction de l’empreinte écologique dans le secteur du transport ferroviaire soulignés par l’Association des chemins de fer du Canada. Crédit : istock.

Réduction de l’empreinte écologique : 2 sociétés ferroviaires récompensées

Share

Le Canadien National (CN) et Metrolinx ont vu leurs pratiques, en ce qui a trait à la préservation de l’environnement, être soulignées par l’Association des chemins de fer du Canada (ACFC).

Cette reconnaissance a été marquée par la remise des prix de l’excellence en environnement 2019.

Le CN s’est ainsi distingué dans le transport de marchandises pour son projet-pilote qui a permis de « réutiliser d’anciennes traverses de béton pour créer des récifs dans son lot d’eau à Prince Rupert ».

Ce projet-pilote a contribué à l’accroissement de la productivité et à la sauvegarde de la biodiversité dans un port industriel, tout en évitant que de vieilles traverses de béton se retrouvent dans un site d’enfouissement.

Dans la catégorie voyageurs-transport intervilles, touristique et de banlieue, le « programme de commande du manipulateur de GO Transit » a permis à Metrolinx de se distinguer. Grâce à ses données sur la consommation de carburant, Metrolinx a pu accroître l’efficacité de ses opérations et réduire de manière importante sa consommation de carburant ainsi que ses émissions de gaz à effet de serre.

« Jusqu’à présent, nous estimons avoir fait des économies de carburant de l’ordre de 19 %. En combinant cela à une initiative contre le fonctionnement au ralenti, Metrolinx s’attend à économiser au moins deux millions de dollars par année grâce à ce programme. Nous cherchons constamment des moyens d’accroître notre efficacité et de réduire nos dépenses d’exploitation tout en améliorant la façon de transporter nos clients qui comptent sur nous au quotidien », a relevé Greg Percy, chef d’exploitation de Metrolinx, dans le communiqué.

Des trains du Canadien National (CN) Photo : CN

Part du transport ferroviaire dans la pollution atmosphérique au Canada

« Le Canada possède le cinquième réseau des chemins de fer en importance dans le monde et se classe au quatrième rang mondial pour ce qui est du volume de marchandises transportées par rail. Ses chemins de fer transportent près de 70 % des marchandises entre les villes (dont 40 % des exportations canadiennes) et transportent 75 millions de passagers). (Source : Rapport du comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles. Juin 2017.)

Le prix en excellence en environnement est remis tous les deux ans, par l’Association des chemins de fer du Canada, aux membres qui se distinguent par leurs initiatives novatrices en vue de la « décarbonisation » du secteur ferroviaire et de la contribution à la préservation de l’environnement au Canada. Ils doivent soumettre leurs candidatures.

En raison de la place importante du chemin de fer dans le transport des biens et des personnes au Canada, ce prix est l’une des initiatives pour encourager les acteurs du secteur (CN, CP (Canadien pacifique), VIA Rail, Metrolinx) à apporter leur contribution aux efforts du pays à réduire ses émissions. Conformément à l’Accord de Paris, Ottawa doit atteindre, d’ici 2030, la cible de 30 % de réduction par rapport au niveau de 2005.

«  En 2014, les émissions attribuées au service ferroviaire au Canada étaient de 7,32 Mt d’éq. CO2, soit 1 % de l’ensemble des émissions du Canada. Selon les estimations de l’ACFC, si 15 % des marchandises acheminées par camion étaient expédiées par train, le Canada réduirait ses émissions de 5,6 Mt d’éq. CO2 ». (Source : Rapport du comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles. Juin 2017.)

Il est fortement recommandé à l’industrie ferroviaire d’opter pour des carburants de remplacement du diesel, pour réduire leurs émissions de GES. Les biocarburants, le gaz naturel liquéfié (GNL), ainsi que l’électricité sont des pistes qui sont envisagées.

Selon certains intervenants du secteur cités dans le rapport du Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles, leurs coûts jugés trop importants, les investissements nécessaires pour le déploiement de nouvelles infrastructures, ainsi que la dangerosité des nouveaux carburants pour certains moteurs, font en sorte que l’industrie se traîne les pieds.

« Les membres de l’ACFC ont fait de grands changements dans les dernières années pour réduire encore plus leur empreinte écologique. Vu la diversité des projets, nous avions l’embarras du choix cette année. Ces deux lauréats se sont simplement démarqués dans leur catégorie respective », observe Marc Brazeau, président-directeur général de l’ACFC.

Avec des informations de l’ACFC et du Rapport du comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles
Sur le même sujet

Le train touristique l'Amiral devait être un heureux élément sur les rails de Gaspé. Mais un mois après son entrée en gare, son fonctionnement dérange. Le moteur roule sans arrêt pour éviter des bris mécaniques. Une façon de faire normale dans l'industrie. Quand même, la pollution et le coût de la facture de carburant, qui s'élève à au moins 12 000 $ depuis sa dernière sortie, freine l'enthousiasme des gens de Gaspé.
Share
Catégories : Environnement, Société
Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*