ticket de caisse-iStock

Plus besoin de ticket de caisse?

Des politiciens veulent, pour des raisons écologiques et de lutte contre le gaspillage, éliminer graduellement les tickets de caisse en papier.

Une proposition de loi est déposée en France limitant la facture de caisse à sa version électronique, alternative au papier.

La remise systématique d’une facture de caisse imprimée sera interdite en France, sauf demande contraire du client, au plus tard le 1er janvier 2022.

Des milliers de rouleaux de papier sont imprimés quotidiennement par les caisses du commerce de détail. Cette quantité phénoménale de papier thermique contenant des perturbateurs endocriniens (Bisphénol A, S et F ) peut entraîner des problèmes de santé publique qui pourraient être sérieux.

Ces factures dont le papier est partiellement recyclable finissent dans les poubelles ou ne sont pas demandées par les clients, selon la députée au Parlement français Patricia Mirallès à l’origine de cette modification de la loi.

Dans plusieurs provinces au Canada, les détaillants sont obligés par la loi de remettre une facture de caisse à leurs clients, et pas uniquement à la demande de ces derniers.

Toutefois, des questions se posent : comment protéger les droits et les intérêts des consommateurs qui ne sont pas branchés ou qui connaissent mal les outils technologiques ou numériques?

La conversion à la facturation électronique des services courants comme les banques et la téléphonie n’étaient pas sans douleur, particulièrement pour les personnes âgées. Des clients qui n’ont pas les moyens de se connecter au web sont contraints de payer des frais exorbitants (15 $) pour avoir une facture imprimée.

Zoubeir Jazi

column-banner-zoubeir

Catégories : Internet et technologies, Web et Nouvelles technologies
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.