Un troupeau de rennes appartenant aux Samis dans l’Arctique finlandais. (Courtoisie Jussa Seurujarvi)

Long format – Construire une ligne ferroviaire dans l’Arctique

Le projet de ligne ferroviaire dans l’Arctique reliant Rovaniemi, en Finlande, à Kirkenes, en Norvège, a été à l’origine d’un vif débat en Europe, jusqu’à ce qu’un rapport gouvernemental publié en février sème le doute quant à la viabilité économique du projet.

Les représentants d’entreprises et les politiciens du Nord ont dénoncé cette décision, en soutenant que le projet était nécessaire à la prospérité et au développement économique de leur région.

Les communautés samies, un peuple autochtone dont le territoire ancestral, qu’ils appellent Sapmi, s’étend de l’Arctique norvégien à la péninsule de Kola en Russie, en passant par l’Arctique suédois et finlandais, ont poussé un soupir de soulagement.

Pendant plus de deux ans, ils avaient manifesté leur opposition au projet en affirmant qu’il diviserait leurs terres, menacerait leurs rennes et causerait des dommages irréversibles à la chasse et à la pêche traditionnelles.

Et puis, en mai, un coup de théâtre a changé la donne. L’entrepreneur finlandais multimillionnaire Peter Vesterbacka, le génie du marketing à l’origine du jeu vidéo sur mobile Angry Birds, est monté sur la scène de l’Arctic Business Forum à Rovaniemi, en Finlande, et a fait une annonce qui a eu l’effet d’une onde de choc sur les communautés samies en Europe.

Il a assuré que le rapport du groupe de travail s’était trompé sur le potentiel économique du projet. Et qu’il allait faire renaître de ses cendres le projet de ligne ferroviaire dans l’Arctique.

Maintenant que le projet de ligne ferroviaire dans l’Arctique refait surface, les communautés samies d’Europe auront-elles la possibilité de se faire entendre?

Catégories : Autochtones, Environnement
Mots-clés :

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.