Des soldats canadiens déneigent l'entrée d'une maison dans le quartier Quidi Vidi, à Saint-Jean-de-Terre-Neuve - Radio Canada / Patrick Butler

Des soldats canadiens déneigent l'entrée d'une maison dans le quartier Quidi Vidi, à Saint-Jean-de-Terre-Neuve - Radio Canada / Patrick Butler

Blizzard : l’Armée canadienne en renfort à Terre-Neuve

L’Armée canadienne a déployé près de 200 militaires dans les zones touchées par le blizzard qui a frappé l’est de la province de Terre-Neuve-et-Labrador ainsi que sa capitale Saint-Jean.

Vendredi, plus de 76 cm de neige sont tombés sur la partie est de la province, accompagnés de vents qui ont atteint près de 160 km/h, selon les météorologistes. Cela a obligé les municipalités touchées à déclarer l’état d’urgence.

Un premier avion Hercules s’est posé dimanche à Terre-Neuve, a indiqué la Force opérationnelle interarmées en Atlantique.

Le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, a indiqué qu’un hélicoptère Cormorant a été dépêché sur l’île samedi pour faciliter les opérations d’urgence. D’autres hélicoptères seront mis à la disposition des Terre-Neuviens, ainsi que deux aéronefs Hercule.

La durée de la mission des troupes est encore incertaine. « Nous nous assurerons de donner tout le soutien dont la communauté a besoin et nous ne partirons pas tant que ce n’est pas fait », a affirmé le ministre Sajjan.

Sur son compte Twitter, Opérations des Forces armées canadiennes mentionnent que ses tâches prévues seront « d’aider au déneigement, d’assurer le transport des résidents vers les centres de réchauffement ou d’urgence et de veiller à ce que les personnes âgées et les personnes ayant des problèmes de santé soient prises en charge ».

« Nous sommes aux côtés des Canadiens en cas de besoin. Votre communauté est aussi notre communauté », ajoute-t-on.

Le premier ministre de la province, Dwight Ball, avait demandé l’aide d’Ottawa samedi. Il avait notamment demandé d’envoyer des ressources pour soutenir le personnel du milieu de la santé, qui était à pied d’œuvre depuis 30 heures.

Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Seamus O’Regan, a affirmé que son gouvernement va déployer toutes les ressources possibles sur le terrain, particulièrement dans la région de Saint-Jean durement éprouvée.

La priorité a d’ailleurs été donnée à faciliter l’accès aux hôpitaux, ce qui est maintenant mission accomplie.

C’est maintenant le déblaiement des routes, particulièrement secondaires et rurales, qui demeure un défi, comme l’a mentionné à son tour le ministre O’Regan, un Terre-Neuvien.

L’état d’urgence déclaré vendredi dans plusieurs municipalités est demeuré en vigueur dimanche, même si plusieurs villes, dont la capitale Saint-Jean, en ont diminué la portée afin de permettre l’ouverture de certains commerces vendant des articles jugés essentiels comme des médicaments et l’essence. Les gens ont commencé à faire la file dans des stations-service.

Des résidents de Saint-Jean-de-Terre-Neuve déneigent leur voiture le dimanche 20 janvier 2020 - La Presse Canadienne / Andrew Vaughn

Des résidents de Saint-Jean déneigent leur voiture le dimanche 20 janvier 2020 – La Presse Canadienne / Andrew Vaughn

Les autorités de Saint-Jean ont décrété que l’état d’urgence ne sera pas levé lundi, sauf pour les entreprises privées de déneigement, les stations-service et les pharmacies.

Dimanche, la Force constabulaire royale de Terre-Neuve a utilisé les réseaux sociaux pour demander aux gens de ne pas prendre le volant. « Nos municipalités travaillent fort à enlever la neige afin de permettre aux véhicules d’urgence de circuler en cas de nécessité. Les automobilistes et les piétons doivent éviter les routes pendant les opérations de déneigement », a-t-elle dit.

Par ailleurs, les recherches ont repris dimanche matin pour trouver un homme de 26 ans porté disparu dans la tempête. Selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Joshua Wall a disparu après avoir quitté le domicile familial à Roaches Line pour se rendre à pied chez un ami à Marysvale.

Les Terre-Neuviens ne sont pas au bout de leur peine. Selon les prévisions d’Environnement Canada, une autre bordée de neige est annoncée pour ce début de semaine. Elle devrait laisser 15 cm et peut-être plus par endroits.

Avec les informations de Radio Canada et de La Presse canadienne

En complément 

Les meilleures photos et vidéos du blizzard à Terre-Neuve

Un bébé appelé « Snow » voit le jour pendant le blizzard historique à Terre-Neuve

Froid extrême : l’Est canadien grince des dents

Les Forces armées canadiennes sont attendues à Terre-Neuve, recouverte de neige après un blizzard historique qui a laissé au moins 75 cm de neige. L'état d'urgence est maintenu à Saint-Jean et à peu près tout est fermé.

Catégories : Environnement, Société
Mots-clés : , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*