File d'attente devant un grand magasin d'épicerie à Saint-Jean de Terre-Neuve - La Presse Canadienne / Andrew Vaughn

File d'attente devant un grand magasin d'épicerie à Saint-Jean de Terre-Neuve - La Presse Canadienne / Andrew Vaughn

Blizzard : retour progressif à la normale dans la capitale de Terre-Neuve

Le retour à la normale s’amorce progressivement à Saint-Jean, la capitale de Terre-Neuve-et-Labrador, et dans l’est de la province, après un blizzard historique qui a laissé plus de 76 cm de neige sur son chemin depuis vendredi dernier.

Bien que l’état d’urgence soit maintenu mercredi pour une sixième journée de suite à Saint-Jean, les cliniques médicales ont ouvert mercredi pour alléger les urgences des hôpitaux.

Les pharmacies et les épiceries pourront quant à elles ouvrir de 10 h à 18 h. Les stations-service peuvent rester ouvertes.

À compter de minuit mercredi, les compagnies de taxi et de livraison de mazout sont également autorisées à reprendre leurs activités.

Quant aux épiceries, elles ont rouvert leurs portes mardi. Les résidents de Saint-Jean ont été nombreux à se rendre dans les supermarchés pour faire leurs courses.

La file d’attente devant un magasin s’étirait dans le stationnement et débordait dans la rue avant l’ouverture prévue à 10 h.

Les autorités municipales ont conseillé aux résidents de faire des provisions pour au moins 48 heures, mais plusieurs ont rebroussé chemin lorsqu’ils ont vu la longue file de clients qui les avaient précédés.

En 20 minutes, il n’y avait déjà presque plus d’espace pour circuler à l’intérieur du commerce alors que les clients remplissaient leur panier d’aliments essentiels et d’autres articles nécessaires au quotidien, laissant des tablettes pratiquement vides.

Des soldats des forces armées canadiennes participent au déneigement des entrées des résidences à Saint-Jean, la capitale de Terre-Neuve-et-Labrador - La Presse Canadienne / Andrew Vaughan

Des soldats des Forces armées canadiennes participent au déneigement des entrées des résidences à Saint-Jean, la capitale de Terre-Neuve-et-Labrador – La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Les opérations de déneigement continuent avec l’appui de l’armée. Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, a annoncé que 450 soldats, dont 175 réservistes, vont aider la province à se remettre de la tempête.

Les déplacements demeurent difficiles dans l’est de Terre-Neuve et certains résidents doivent s’entraider pour pouvoir se nourrir.

Les recherches se poursuivront également dans l’espoir de retrouver Joshua Wall, 26 ans, que l’on a vu pour la dernière fois quitter son domicile à Roaches Line vendredi dans le but de traverser une zone boisée jusqu’à la résidence d’un ami à Marysvale.

Plus de 76 cm de neige sont tombés sur la partie est de la province, et étaient accompagnés de vents qui ont atteint près de 160 km/h.

Environnement Canada prévoit toutefois une météo plus clémente pour les Terre-Neuviens cette semaine.

Les vols ont repris à l'aérport international de Saint-Jean - 22.01.2020 22 - Adam Walsh / CBC

Les vols ont repris à l’aéroport international de Saint-Jean. Photo : Adam Walsh / CBC

L’aéroport international de Saint-Jean a repris ses activités mercredi à compter de 5 h. Les employés de l’aéroport sont autorisés à se rendre au travail avant 5 h, confirme la Ville par voie de communiqué.

Les passagers se rendant à l’aéroport sont priés de conduire prudemment, de faire du covoiturage ou de prendre un taxi si possible afin de réduire la circulation sur les routes, car les équipes travaillent avec diligence pour dégager les rues de la ville, rapporte la Municipalité.

L’aéroport était ouvert depuis dimanche pour des vols militaires et d’urgences de santé publique.

Avec les informations de Radio Canada et La Presse canadienne

En complément :

L’Armée canadienne en renfort à Terre-Neuve

L'état d'urgence demeure en vigueur à Saint-Jean de Terre-Neuve depuis maintenant quatre jours. Entre 150 et 200 militaires étaient sur le terrain lundi pour participer aux efforts de déneigements.

Catégories : Environnement, Société
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*