L'album Rriḥa idurar - Le parfum de nos montagnes comporte 10 chansons - Photo : Courtoisie

L'album Rriḥa idurar - Le parfum de nos montagnes comporte 10 chansons - Photo : Courtoisie

Le parfum des montagnes kabyles de la chanteuse Zahia

La chanteuse kabyle Zahia lancera le 29 février, à Montréal, son premier album de chants kabyles Rriḥa idurar – Le parfum de nos montagnes.

Pour faire aboutir le projet et définir ce qu’elle voulait vraiment chanter, elle s’est associée avec l’auteur-compositeur Kamel Hamadi et avec le poète Ben Mohamed, deux grands noms de la chanson kabyle.

En entrevue avec Radio Canada International, elle explique que le processus de création a nécessité de longues discussions avec les deux artistes.

Ils ont fait un peu le tour de tous les sujets qui lui tenaient à cœur. Et cette collaboration a donné naissance à un album de 10 titres qu’elle dit « chanter avec honneur et fierté».

Les sujets abordés dans les chansons vont de la nostalgie du parfum des montagnes à la relation mère-fils en passant par l’exil et l’identité kabyle (*voir plus bas les titres et les refrains des chansons traduits en français).

« Je donne toute mon âme en les chantant parce que ça vient me chercher et c’est ce que je veux chanter. Et ce sont les causes pour lesquelles je me bats et je milite depuis longtemps que je retrouve dans ces chansons », dit celle qui est arrivée au Québec il y 12 ans après avoir quitté sa Kabylie natale en Algérie pour Paris cinq ans plus tôt.

La Montréalaise d’adoption n’est pas étrangère à la scène culturelle québécoise. Depuis son arrivée dans la Belle Province, elle a pris part à plusieurs événements culturels et artistiques, dont le Festival Nuits d’Afrique et le spectacle Marathon « J’aime ma  langue dans ta bouche » pour la promotion de la langue française, entre autres.

Elle a aussi chanté avec plusieurs grands noms de la chanson kabyle lors de leurs concerts à Montréal, notamment Lounis Ait Menguellet.

(La chanteuse Zahia parle de son premier album Rriḥa idurar – Le parfum de nos montagnes et du combat qu’elle mène pour préserver la culture kabyle – 5 minutes 25)

« Mon album tourne autour de la kabylité […] Je ne l’ai pas fait par simple passion pour la chanson, mais aussi parce que je milite pour le maintien de mon identité, de ma culture et de ma langue kabyle. Chanter pour chanter ne m’intéresse pas […] chaque chanson véhicule un message », la chanteuse kabyle Zahia

En complément :

Cliquez ici pour assister au lancement de l’album de Zahia (samedi 29 février 2020)

(*) Extraits des chansons de l’album (traduits en français)

Parfums des montagnes (Rriḥa idurar)

Nous emportons avec nous

Le parfum des montagnes

Nos valeurs nous suivent

Elles habitent nos cœurs

Yemma d mmi

(MA MERE ET MON FILS) – Kamal Hamadi

Ma mère ne comprend pas mon fils

Mon fils ne comprend pas ma mère

A qui des deux dire pourquoi?

Et à qui dire de faire attention?

Attention !…

Ziγ awal

 (AU FAIT, LA PAROLE …) – Ben Mohamed

Au fait, la parole

Il ne lui reste plus de valeur

Au fait, la parole

Est dite par la nuit, oubliée par le jour

Cteddu – ( MON BEBE ) Kamal  Hamadi

Et hop… et hop…

Ce bébé à moi, tout mignon

Va grandir et avancer

Etre le meilleur des enfants

Cebḥent lxalat

BELLES SONT LES FEMMES

Belles sont les femmes

Parées de bijoux et dentelles

Le bendir résonne

Et les rythmes entraînent

Ô TENDRE MAMAN – A Tanint

Ô la tendre, ô la tendre

Celle que j’aime toujours

Ô la belle, ô la sage

Ô maman chérie

J’ai fait serment (Ggulleɣ)

J’ai fait serment que ce qui ne me convient

Jamais je ne l’accepterai, ni ne m’en laisserai importuner

Exil – Anejli

De pays en pays

L’un avance, l’autre trébuche

Las ô mère

Le voyage devient exil

Melt-iyi-d abrid – OU EST LA VOIE?

De quel côté est la voie

Vers le bas ou vers le haut

Je me retrouve telle une brebis

En prise avec des loups

Ils sont prêts à me sauter au cou

Et moi mes forces sont faibles

Ḥemmleγ Taqbaylit – J’aime la kabylité

Je me rappelle grand-mère chantant

Que sa voix était belle

J’aimais quand elle continuait

Faisant l’éloge de son fils

Comme si elle bâtissait

Une sécurité aux siens

Sa voix est une mélodie (bis)

J’aime cette kabylité

Catégories : Arts et spectacles
Mots-clés : , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.