Du Viêt Nam à Rouyn-Noranda : la formidable épopée de Mme Ly

Thi Dung Lee Ly, connue sous le nom de Mme Ly  Photo :  Félix B. Desfossés
Thi Dung Lee Ly, connue sous le nom de Mme Ly Photo : Félix B. Desfossés
« C’était dans un bar de western… et on servait du vietnamien! [Le propriétaire] pensait, au début, comme c’est un bar, qu’il allait pouvoir vendre beaucoup d’alcool, alors il ne m’avait pas chargé cher. Il m’a laissé un espace pour faire ma cuisine. Mais comme ma cuisine est plutôt santé, avec beaucoup de légumes et beaucoup de choses comme ça, ça ne rapportait pas au bar! »— Mme Ly

C’est ainsi que la cuisinière Thi Dung Lee Ly, connue sous le nom de Mme Ly, raconte sa première expérience dans la restauration en Abitibi-Témiscamingue. C’était en 1993. Malgré cet a priori contrasté, Mme Ly demeure la seule à offrir un menu vietnamien à Rouyn-Noranda, et ce, depuis plus de 20 ans. Derrière la douceur de cette femme de 76 ans qui entretient minutieusement le patrimoine culinaire de son pays, se cachent plusieurs drames déchirants vécus durant la Deuxième Guerre mondiale ou lors de la chute de Saigon. De la campagne du Viêt Nam jusqu’au nord-ouest québécois, Mme Ly a parcouru un chemin inusité, fabuleux, empreint de résilience et de réussite.

Mai est le mois du patrimoine asiatique. En 2015, le Viêt Nam souligne les 40 ans de la chute de Saigon. C’était donc l’occasion de rencontrer Mme Ly pour revenir avec elle sur ces événements et son parcours de vie.

Lire et écouter la suite de ce reportage de Félix B. Desfossés ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.