Vos témoignages

Nous partageons ici les témoignages de quelques auditeurs et internautes fidèles. Vous pouvez partager votre témoignages ici

Christian Ghibaudo –  Nice, FRANCE
RCI fait un peu partie de ma vie, car je suis auditeur de RCI depuis 1976 environ, j’ai commencé à vous écouter alors que j’étais encore lycéen.   Bien sur à l’époque c’était sur les ondes courtes, car il n’y avait ni Internet, ni satellite.   Je vous ai découvert par hasard en parcourant le cadran ondes courtes du vieux poste à lampes des années 50 que j’avais récupéré au décès d’une de mes grands-mères. C’est sur ce récepteur que ma grand-mère écoutait tous les soirs Radio Vatican.  Ce fut une surprise d’entendre une voix venue du Canada.   J’ai donc commencé à vous écouter régulièrement, plus tard j’ai découvert une émission en Français destinée à l’Europe Centrale. C’était en milieu d’après-midi, et elle provenait du relais de Sines au Portugal. Donc la réception était parfaite, c’était très agréable et je me suis donc beaucoup intéressé au Canada.  
En écrivant au service français, j’ai fait la connaissance de plusieurs canadiens, avec qui je suis toujours en contact, pratiquement 40 ans après !
L’écoute quasi quotidienne de RCI m’a fait mieux connaitre votre pays, à une période j’étais même plus au courant des actualités canadiennes que françaises! J’ai été en relation très suivie avec l’équipe du service français de RCI, en particulier avec Mme Maryse Richer, qui avait vécu à Nice, pendant les sombres heures de l’occupation allemande lors de la dernière Guerre Mondiale.
En 1981, je me suis décidé à visiter le Canada pour la première fois.  Bien sur dés mon arrivée à Montréal je contacte RCI et bien sur je fais une visite à RCI. A l’époque c’était dans un immeuble “La Tourelle”, je suis reçu par Maryse Richer et les deux autres collaboratrices Louise Payette et Anne Morency.  Visite complète de RCI, visite aussi au service africain de RCI, car à ce moment là RCI avait des émissions en français distinctes pour chaque continent. C’était le bon temps des stations internationales, sur les ondes courtes.
Plus tard, à chacun de mes passages à Montréal, j’ai fais une visite à RCI.    Les émissions de RCI m’ont toujours intéressé, et bien malgré moi, j’ai suivi la lente “agonie” (pardonnez-moi ce terme) de RCI.  C’était pendant de longues années une station très écoutée, car les informations en période de guerre froide était plus impartiales que celles des grandes stations, comme la VOA, RFI ou Radio Moscou.
Quand RCI a abandonné les ondes courtes vers l’Europe, je me suis tout naturellement tourné vers Internet, et RCI Viva.  Là c’était toujours intéressant avec en plus la qualité de réception impeccable.
Malheureusement, il y a eu l’abandon complet des ondes courtes, et surtout la diffusion réduite à une émission hebdomadaire de vos émissions.   Et là c’est la catastrophe, car avec une seule petite émission par semaine, ce n’est vraiment plus possible d’avoir un lien avec RCI.  Bien sur grâce à Internet, je peux suivre les émissions nationales, comme tous les citoyens du Canada.  Mais ce n’est pas la même chose, surtout à cause du décalage horaire.
Donc je me contente de l’émission hebdomadaire “Tam Tam”, c’est toujours un aperçu de l’opinion canadienne.   Et maintenant mon espoir est que cette unique émission continue encore longtemps.
Au fil des années, j’ai reçu beaucoup de souvenirs de RCI, j’ai toujours de nombreux fanions dans ma collection, ainsi que quelques autres objets souvenirs.  Le plus intéressant étant une livre sur l’histoire du Canada, reçu il y a déjà très longtemps et qui est toujours en bonne place dans ma bibliothèque.
Une petite suggestion, pour fêter les 70 ans de RCI, il faudrait diffuser une émission spéciale sur les ondes courtes.   Je sais bien que le centre émetteur de Sackville a été fermé, mais je pense qu’il est toujours possible de louer un temps d’antenne sur d’autres centres “ondes courtes”, comme celui de WRMI aux Etats Unis ou via le centre de TDF à Issoudun en France.  Vos techniciens et managers doivent pouvoir organiser cela.  Ca serait une bel hommage à tout les employés de RCI de ces 70 dernières années.
Paul JAMET – L’Isle-Adam, France
Je souhaite une très Joyeux 70ème Anniversaire à RCI !
Que cette journée du 25 février 2015 soit une belle journée pour ceux qui poursuivent l’aventure et qui font vivre RCI sur le Net. 
A toutes et tous j’adresse mes amitiés.
Philippe Marsan – Biganos, France
Bonjour les Amis de la Radio,
Ayant appris les 70 ans de « la Voix du Canada », et « RCI », félicitations. Auditeur des Ondes courtes, je me rappelle des excellents moments passé à l’écoute de « RCI ». Egalement, les entretiens téléphoniques avec l’animateur sur des sujets passionnants. A l’écoute autrefois sur des fréquences ondes courtes reçues avec des anciens récepteurs ayant l’âge de Radio Canada ! 
Bon Anniversaire,
Amitiés.
Jacques Bielle 

Mon premier souvenir de RCI

Bonjour
En attaché est le premier souvenir que j’ai reçu de RCI Quand j’écoutais RCI le matin à 7h en me rasant
Comme dans la chanson
Mon Dieu que c’est loin, comme c’est loin  cela
Maintenant on écoute sur Internet, bof ça n’a pas le même charme
En espérant que cela vous a intéressé

Ferhat Bezazel, W. Skikda, Algérie

Chers amis de la radio,
Paix et amitié
C’est avec beaucoup de joie et de bonheur que je prends mon stylo pour vous écrire ce message d’amour et de dévotion.
Je vous envoie mes chaleureuses salutations d’Algérie et j’espère que vous allez bien.
Je vous écris cette lettre pour commémorer avec vous l’événement spécial de Radio Canada International: 70 années de diffusion.
Et pour souligner cette fête, j’ai préparé pour vous quelques peintures d’amour et de dévotion envers Radio Canada International.
À travers ce genre de peintures, je veux partager avec vous et avec le reste du monde mes sentiments et mes pensées au sujet de Radio Canada International à travers le langage de ma plume et mes couleurs.

One comment on “Vos témoignages
  1. Salutations à tous les auditeurs des ondes courtes,
    j’ai moi aussi débuté l’audition des ondes courtes à l’aide d’un vieux poste des années 40 qui fonctionnait admirablement. Il appartenait aux parents d’un ami. La réception des émissions était difficile mais quel bonheur lorsque je pouvais capter une émission en français. L’ajustement du syntonisateur était nécessaire régulièrement. Entendre des informations de partout dans le monde nourrissait mon imagination. C’était au milieu des années 70 pendant la guerre froide. Il était possible d’entendre des emissions des l’URSS et de la Bulgarie sans oublier la France et Radio Vatican. Mais à tous les jours et surtout le soir j’écoutais RCI. Les informations qui y étaient diffusées me rendait fière de mon pays et me permettait d’apprendre des choses qui n’étaient pas dites dans les nouvelles locales. Merci à RCI de m’avoir fait voyager dans mon propre pays sans avoir quitté ma chambre. Merci de m’avoir ouvert mes horizons.

Répondre à Gilles Laflamme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *