Une réfugiée de la mer d’origine asiatique se souvient 36 ans plus tard

0 / 3062
Kim Thúy Photo : Julie Mainville

Kim Thúy est une écrivaine québécoise d’origine vietnamienne née en 1968 et qui, à l’âge de 10 ans, devient au yeux des Canadiens l’une de ces célèbres réfugiées de la mer.

 

 

Kim au centre de la photo entourée de sa famille avant son départ du camp de réfugié.

Kim au centre de la photo entourée de sa famille avant son départ du camp de réfugiés.

(AFP/K. Gaugler)

(AFP/K. Gaugler)

Un peu d’histoire…

  • Quelque 77 000 réfugiés indochinois sont entrés au Canada entre 1975 et 1981.
  • La vague de réfugiés du Vietnam, entre 1975 et 1980, se compose de deux ethnies.
  • Les Chinois du Vietnam, commerçants pour plusieurs, forment le groupe le plus important.
  • Ils sont expulsés ou fuient le pays par mer et par voie terrestre, à la suite de l’abolition du commerce privé en 1978, et du conflit frontalier entre la Chine et le Vietnam en février 1979.
  • Les Vietnamiens de souche constituent un plus petit contingent qui ne représente que 25 % de tous les réfugiés de la mer.
  • Tous passent obligatoirement par les camps des pays de premier accueil dispersés en Thaïlande, en Indonésie, aux Philippines, à Hong Kong et en Malaisie.  
  • C’est dans ces camps que les pays occidentaux viennent sélectionner les candidats qu’ils admettront sur leur territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *