Où vivent-ils?

0

Presque neuf immigrants arabes sur dix choisissent l’Ontario ou le Québec

Un rapport sur les modèles d’établissement des immigrants arabes au Canada en janvier 2014 préparé par le ministère Citoyenneté et Immigration Canada montre que, de 1985 à 2012, tout près de 85 % venaient s’établir en Ontario et au Québec.
C’est dans ces deux provinces de l’est du Canada que vivent presque 60 % de tous les Canadiens.

En 2006, l’Ontario était la province de résidence de 42 % des Arabes du Canada, alors que le Québec regroupait sur son territoire presque le même pourcentage, soit 41 %.

La proportion de personnes d’origine arabe est plus élevée au Québec

C’est au Québec que se trouve la plus forte proportion de Canadiens d’origine arabe par rapport à la population provinciale.

En 2001 par exemple, près de 2 % de toute la population de cette province se disait d’origine arabe, comparativement à environ 1 % en Ontario, en Nouvelle-Écosse et en Alberta.

Dans les autres provinces et dans les territoires du Grand Nord, les personnes d’origine arabe formaient moins de 0,5 % de la population totale.

Arab PRs by province-fr

 

Les Arabes francophones choisissent le Québec et les anglophones choisissent l’Ontario 

Autre phénomène digne de mention, les immigrants arabes sélectionnent l’Ontario ou le Québec en fonction d’abord et avant tout de leur préférence pour l’une ou l’autre des deux langues officielles du Canada.

Pierre Ahmaranian

Pierre Ahmaranian


Pierre Ahmaranian, de la section arabe de RCI et professeur de langue arabe à l’Université de Montréal, explique les facteurs historiques au Moyen-Orient qui sont responsables de ce clivage linguistique anglais-français au Canada.

Aide-mémoire...
Beaucoup de Canadiens ignorent peut-être que leur voisin ou leur ami est d’origine arabe, car plusieurs n’affichent aucun signe extérieur.  Les Canadiens d’origine arabe sont souvent associés aux minorités visibles, mais on peut très bien dans nos sociétés métissées avoir les cheveux blonds et les yeux bleus et être de descendance arabe.

Pour en savoir plus…

Le statut du français et de la communauté arabe au Québec – Birgit Hittenberger

Pierre Ahmaranian enseigne cette langue depuis plus de 30 ans – Université de Montréal

Les Arabes dans la population canadienne – Gouvernement du Canada

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *