Le tabagisme est l’une des grandes causes de la maladie pulmonaire obstructive chronique.

Une bonne partie de Québécois ont été des témoins directs ou indirects des effets négatifs du tabagisme
Photo Credit: AP Photo/Marco Garcia

Les Québécois de plus en plus conscients des dégâts du tabagisme

Les torts causés par le tabac sont largement documentés et connus. Au Québec, presque un citoyen sur deux connaît au moins une personne qui a été atteinte d’une maladie grave causée par le tabac. Cette donnée va servir de point d’ancrage de la campagne annuelle de sensibilisation du Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS).

À l’occasion du lancement de la Semaine pour un Québec sans tabac, le Conseil québécois sur le tabac et la santé a noté qu’encore aujourd’hui, 1,4 million de Québécois fument. Et le tabac tue un fumeur sur deux, en plus de causer une hospitalisation sur trois au Québec. Sur 60 000 décès recensés dans la province en 2015, constate le CQTS, 10 400 sont attribuables au tabagisme.

Sans surprise, près de la moitié des Québécois, soit 46 % de répondants à un sondage sur le sujet, connaissent au moins une personne qui souffre ou a déjà souffert d’une maladie grave à cause du tabac.

Mario Bujold, directeur général du Conseil québécois sur le tabac et la santé

Écoutez
A typical cigarette package in Canada, showing one of the several graphic images to discourage smokers.

Les campagnes anti-tabac agressives semblent porter fruit selon autorités de la santé © Shaun Best/Reuters

Des progrès non négligeables

Toutes les mesures et réglementations adoptées au fil des années comme des restrictions sur les emballages, sur les endroits où il est permis de fumer, etc. ont-ils produit des résultats? Oui, répond le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda. « On est maintenant avec une norme sociale différente », dit-il.

Dr Arruda a rappelé que plusieurs programmes et outils existent pour ceux qui veulent cesser de fumer. Son message aux fumeurs :  on n’est pas là pour vous écoeurer, on est là pour vous aider.

Et à l’heure où plusieurs cherchent une pilule pour allonger l’espérance de vie, le directeur national de santé publique du Québec rappelle que le tabagisme est la première cause de décès qui est évitable.

Le Conseil québécois sur le tabac et la santé a aussi diffusé ses nouvelles publicités, où l’on voit une épée de Damoclès sur la tête d’un père, d’une mère. Et l’épée est suspendue par une corde, qu’une cigarette brûle tranquillement.

La porte-parole de la Semaine pour un Québec sans tabac, cette année, est la présentatrice météo Colette Provencher, elle-même ancienne fumeuse, dont le père est décédé d’un cancer du poumon et qui souffrait d’emphysème.

La Semaine pour un Québec sans tabac commencera le 15 janvier.

Les femmes de 20 à 34 ans ont plus de difficulté à arrêter de fumer que les hommes de la même tranche d’âge.

Les femmes de 20 à 34 ans ont plus de difficulté à arrêter de fumer que les hommes de la même tranche d’âge.

Quelques données sur le tabagisme dans le monde

  • Le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment.
  • Le tabagisme tue près de 6 millions de personnes chaque année.
  • Plus de 5 millions d’entre elles sont des consommateurs ou d’anciens consommateurs, et plus de 600 000, des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée.
  • Plus de 80 % du milliard de fumeurs dans le monde vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.
  • Presque la moitié des enfants respirent régulièrement, dans les lieux publics, un air pollué par la fumée de tabac.
  • Plus de 40 % des enfants ont au moins l’un de leurs deux parents qui fument.
  • Le tabagisme passif provoque plus de 600 000 décès prématurés chaque année.
  • En 2004, les enfants représentaient 28% des décès imputables au tabagisme passif.

(Source: OMS)

Lire aussi

Tabagisme: Québec choisit les mauvaises cibles selon la FCEI

Alcool et tabagisme, ces catalyseurs du cancer

Tabagisme: courir pour mieux écraser

Grossesse et tabagisme ne font pas bon ménage

Mots-clés : ,
Publié dans : Politique, Santé, Science et technologie, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour “Les Québécois de plus en plus conscients des dégâts du tabagisme
  1. Gilles Talbot dit :

    Avec toute les statistiques collecté sur le tabac il semble que nos politiciens du Canada ne sont pas prêt a contrarier notre 1er ministre sur les changements sur la vente du plus dangereux de des produits qui se Fume Le POT est la premiere porte a la consommation des drogues chimique et autres . Le tabac tue par les poumons et les cancers de bouche et ont a pas eu le courage de sévir contre les producteurs et distributeurs Que v’a t’il se passer avec les nouvelles lois qui permet de produire pour consommation personnelle et d’acheter le POT ouvertement . Allons nous pouvoir poursuivre personnellement le ou les vrais responsables de ce laisser aller ? Le tabac tue par les poumons et le POT ,1 ere porte aux autre stupéfiant tu le cerveaux des usagers LA preuve est faite et les dangers exposé a toute les jours a la TV Radios et journaux Nous somment en manque de phyquiatres et de chambres en prison ONT FAIT Quoi? Vous qui lissé et écouté les rapports négatifs sur cette Dope vous faite RIEN?