Le premier ministre Justin Trudeau en Asie.

Le premier ministre Justin Trudeau en Asie.
Photo Credit: POOL New/Reuters

Traité de libre-échange : Trudeau confrontera Xi pour une relation d’abord équitable

Share

Le premier ministre canadien arrive en Chine lundi pour un voyage de quatre jours où les sourires et les poignées de main chaleureuses sur fond de tapis rouge voileront une réalité plus sombre : le Canada est dans une lutte ardue pour établir avec la Chine une relation commerciale plus équitable avec un pays qui joue selon ses propres règles.

La Chine se montre empressée d’entamer de véritables négociations avec le Canada en vue de la signature d’un accord économique bilatéral avec le Canada, et ce après plusieurs longues séances de discussions exploratoires ».

Ottawa minimise de son côté la possibilité que ce voyage marque le début des pourparlers officiels autour d’un accord de libre-échange entre le Canada et son deuxième partenaire commercial. Le Canada ne cherche à négocier ni un accord sur les biens et services de base ni une entente morcelée secteur par secteur, selon un responsable gouvernemental.

Le premier ministre Justin Trudeau doit s'entretenir avec M. Xi mardi.
Le premier ministre Justin Trudeau doit s’entretenir avec M. Xi mardi. © POOL New

Les dangers de négocier avec un partenaire plus gros que soi

Le gouvernement canadien a récemment rendu publiques des consultations menées auprès de plus de 600 entreprises, chercheurs et organismes sociaux. Certains ont dit craindre des pertes d’emplois et la difficulté de rivaliser avec la main-d’oeuvre chinoise à faible coût ainsi que les faibles normes environnementales et les généreuses subventions d’État.

Le Canada aimerait donc d’abord obtenir une garantie de la Chine que leurs pourparlers ne seront pas strictement commerciaux. Plusieurs responsables gouvernementaux ont indiqué sous le couvert de l’anonymat que le Canada veut pousser un programme de libre-échange dit progressiste en abordant des sujets comme l’environnement, l’égalité des genres, la gouvernance et les normes du travail.

Les autorités chinoises répètent toutefois que toutes discussions sur le libre-échange devront être séparées de toute considération sur les droits de la personne. Le Canada s’acharne néanmoins à mettre de l’avant son programme progressif qu’il a réussi à enchâsser dans ses ententes de libre-échange avec l’Europe et dans l’Accord de partenariat transpacifique avec des pays asiatiques.

Ottawa abordera le cas de prisonniers canadiens en Chine

François-Philippe Champagne
François-Philippe Champagne © ICI Radio-Canada

Le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, a déclaré à son arrivée en Chine qu’il prévoit aborder le cas de deux producteurs de vin de la Colombie-Britannique détenus depuis 20 mois par les autorités chinoises en raison d’un différend douanier avec le gouvernement.

«Nous avons exprimé très clairement aux dirigeants chinois notre insatisfaction et notre inquiétude. C’est une situation qui n’aurait pas dû conduire au type de mesures qui ont été prises», a déclaré M. Champagne.

François-Philippe Champagne a déclaré qu’établir des liens économiques avec la Chine permet au Canada d’avoir des discussions franches sur ces dossiers.

Des groupes de défense des droits de la personne font pression sur le premier ministre du Canada pour qu’il soulève aussi les dossiers de prisonniers politiques avec les dirigeants chinois.

Vos quatre animateurs débattent cette semaine de la deuxième visite en un peu plus d’un an, du 3 au 7 décembre, du premier ministre Justin Trudeau en Chine.

Posted by Radio Canada International on Friday, December 1, 2017

RCI avec La Presse canadienne et Radio-Canada

En complément

Nouvelles pressions de la Chine qui convoite un accord d’extradition avec le Canada – RCI 

Trudeau suggère à la Chine d’améliorer son image internationale – RCI 

De Pierre Trudeau à Justin Trudeau, 45 ans de relations canadiennes avec la Chine  RCI

Share
Mots-clés : , , , , , , , , ,
Publié dans : Économie, International, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*