Image de la tempête sur la côte est de l’Amérique du Nord   Photo : Earthnullschool

Image de la tempête sur la côte est de l’Amérique du Nord Photo : Earthnullschool

Une « bombe météorologique » d’une force quasi-cyclonique frappe le Canada

Share

Des vents d’une force parfois cyclonique pouvant souffler jusqu’à 140 km/h en Nouvelle-Écosse et à 180 km/h à Terre-Neuve-et-Labrador s’apprêtent à frapper la côte est du Canada.

Après s’être intensifiée le long de la côte Atlantique aux États-Unis mercredi en journée, la tempête vise maintenant le Québec jeudi, en commençant par les régions tout près de la frontière américaine au sud-est de Montréal. La plus grande ville québécoise pourrait recevoir au final d’ici vendredi 5 à 20 centimètres.

Par contre, des précipitations de neige pouvant atteindre de 30 à 40 centimètres sont attendues dans les secteurs plus à l’est dans la région de Québec. Environnement Canada a publié des alertes de tempête hivernale pour le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et la Côte-Nord au Québec, ainsi que pour tout le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador.

Environnement Canada estime qu’il y a des risques que la « bombe météorologique » cause une montée du niveau des eaux de 50 à 80 centimètres le long des régions côtières de la Nouvelle-Écosse et du Nord-Est du Nouveau-Brunswick. Des vagues pourraient aussi frapper et éroder le rivage.

Un avion d’Air Canada est sur le tarmac de l’aéroport La Guardia, de New York, lors d’une tempête qui avait frappé la côte est des États-Unis le 26 février 2010. Photo : Getty Images/Spencer Platt
Un avion d’Air Canada est sur le tarmac de l’aéroport La Guardia, de New York, lors d’une tempête qui avait frappé la côte est des États-Unis le 26 février 2010. Photo : Getty Images/Spencer Platt

Les premières victimes de la bombe hivernale : les passagers des avions

Jeudi matin, tous les vols au Canada à destination des aéroports de la côte est américaine et des Maritimes sont annulés.

Sur le site web d’Aéroports de Montréal, tous les transporteurs ont annulé leurs vols à destination des aéroports de Newark au New Jersey, de La Guardia à New York, et de Logan à Boston.

Même chose pour les vols vers ces mêmes destinations américaines en provenance de l’aéroport Pearson de Toronto.

En ce qui concerne les vols intérieurs canadiens, les transporteurs ont décidé d’annuler tous leurs vols à destination des aéroports de Fredericton, de Moncton et de Charlottetown près de la côte de l’Atlantique.

Tout l’Est du continent nord-américain touché

Le Service météorologique national américain a mis en garde contre cette sévère tempête hivernale qui entraîne de fortes chutes de neige, de la Floride au sud jusqu’à la région de la Nouvelle-Angleterre dans le nord-est du pays.

Un avis de tempête a été déclenché pour la ville de New York où 8 à 15 centimètres de neige sont attendus.

La violente tempête hivernale a déjà déversé de la neige et du verglas sur le sud des États-Unis mercredi, couvrant d’un manteau blanc des villes qui n’avaient pas assisté à un tel spectacle depuis des décennies.

Du Texas à la Georgie, des voitures ont dérapé sur la chaussée glacée. Les activités aquatiques de Disney World et des autres parcs d’amusement de la Floride ont fermé en raison des températures inhabituellement froides.

Insolite
De la neige en Floride, du jamais-vu depuis 29 ans
– Les habitants du Nord de la Floride n’avaient pas vu de neige depuis presque 30 ans. Tallahassee, la capitale de la Floride, s’est pourtant réveillée mercredi avec une fine couche de 0,25 cm de neige, la première quantité mesurable depuis 1989.
– Les habitants de la Floride, plus habitués aux ouragans qu’à la neige, se sont empressés de publier sur les réseaux sociaux leurs photos de neige couvrant leurs sandales et leurs piscines.

0,25 cm. De quoi faire un mini bonhomme de neige.PHOTO AP
0,25 cm. De quoi faire un mini bonhomme de neige.PHOTO AP

RCI avec La Presse canadienne, l’Agence France Presse, Associated Press et Radio-Canada

En complément

Eastern Canada braces for severe winter storm – RCI 

Une tempête hivernale qui perturbe le transport aérien – Radio-Canad

Qu’est ce qu’une « bombe météorologique »? – Radio-Canada 

Share
Mots-clés : , , , , , , , , , , ,
Publié dans : Environnement, International, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*