Des Kabyles assistent à à la présentation du Rapport de consultation du Congrès des Kabyles du Canada. Photo: Courtoisie

Les Kabyles s’organisent pour faire entendre leur voix en tant que communauté

Share

Le dimanche 13 mai, le Congrès des Kabyles du Canada tient une assemblée constitutive à Montréal afin d’être reconnu en tant que communauté.

Les Kabyles vivent majoritairement dans l’est du pays et sont de récents immigrants, arrivés depuis une vingtaine d’années.

Ils sont originaires de la Kabylie, une région en Afrique du Nord située en Algérie, et ont une langue et une culture d’origine berbère.

Parmi les valeurs mises de l’avant par l’identité kabyle, on retrouve l’égalité homme-femme, la solidarité et la liberté de conscience.

Selon le porte-parole du Congrès de Kabyles du Canada, Hocine Talouit, il est important que les Kabyles d’ici aient leur propre voix.

« Le Congrès des Kabyles du Canada est un espace qui va réunir les Kabyles entre eux pour assurer la transmission et le partage, mais également un pont vers les autres cultures. Nous ne voulons pas rester seuls, nous sommes parfaitement intégrés individuellement. Il porte sa « kabylité » en lui-même et en elle-même, ce sont des valeurs facilement adaptables aux valeurs universelles. »

Bien que sans affiliation politique ou religieuse, le Congrès des Kabyles du Canada veut rehausser la visibilité des Kabyles du Canada et participer aux discussions entourant les enjeux de société.

Maryse Jobin s’est entretenue avec Hocine Talouit, porte-parole du Congrès des Kabyles du Canada.

Écoutez

Hocine Talouit, porte-parole du Congrès des Kabyles du Canada Photo : Courtoisie

Congrès des Kabyles du Canada (assemblée constitutive du 13 mai 2018 à Montréal)

Rapport de consultation_ 08 mars_2018 (Congrès des Kabyles du Canada)

Courtoisie : Congrès des Kabyles du Canada

En complément

Congrès des Kabyles du Canada, des questions se posent (entrevue avec Lhacène Ziani) RCI 

Share
Mots-clés : , , ,
Publié dans : Immigration et Réfugiés, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

8 comments on “Les Kabyles s’organisent pour faire entendre leur voix en tant que communauté
  1. Ali Talhaoui dit :

    Il est fondamentalement FAUX et MALHONNÊTE de prétendre que la communauté kabyle du Canada est monolithique! Il y a un fossé profond et réel tracé par la religion. Il y a au fait deux communautés kabyles au Canada, celle imprégnée par le salafisme et celle qui a des allures modernistes.
    Il y a évidemment d’ autres incongruences, notamment celles concernant la situation de la femme kabyle. L’ émancipation de la femme est juste dans les beaux discours de ces intellos. Demandez aux femmes ce qu’ elles en pensent.
    Autre chose: Ce CKC prétend défendre les valeurs kabyles au Canada. Contre qui au fait, contre quoi? Presque tous les Kabyles que je connais sont des citoyens québecois / canadiens et leurs droits sont garantis par la Charte. Comme le disait un autre intervenant, il y a anguille sous roche. On occupe la communauté kabyle du Canada avec de faux problèmes empruntés aux islamistes (tuerie de Quebec, islamophobie) pour la dévier du combat pour l’ indépendance de la Kabylie. ce qui ferait l’ affaire du gouvernement d’Alger et même des Libéraux du Québec et du Canada. En effet, les Kabyles ont développé des affinités avec les souverainistes québecois. Y aurait bientôt une place sur une liste électorale Libérale pour le chef de ce lobby kabyle?

  2. Volberg dit :

    le passé d’une communauté évite les erreurs qui ont pu être commise ailleurs et de savoir vivre avec l’autre évite les préjugés
    L’avenir se construit en multipliant en croissant en partageant les uns avec les autres et non en voulant avoir sa prope identité au sein d’un pays qui vous offre le droit de vivre démocratiquement.

  3. Saci dit :

    Intelligente initiative

  4. Ammar dit :

    D un côté on parle d ag constitutive qui aura lieu le 13 mai et de l autre côté le « porte parole » est déjà en fonction ? Les reflexes de l algerie ont la peau dure.

  5. GHERAB Abdellah dit :

    Il y a anguille sous roche….Parlez nous de bannière , les courants qui se targuent en être une représentation sont connus et donc évidents ,comptez vous essayer de les ramener sous votre tutelle ou en être des rabatteurs de ces gens ? Qu’avez vous à voire avec l’Etat algérien ,vous en sentez la délégation …..

  6. Kaci dit :

    Bonjour,
    Je suis pas mal d’accord avec le beau discours de M. Talouit mais en ce qui concerne l’égalité Homme-Femme chez les Kabyles, c’est de la pure désinformation, de la propagande mensongère et votre journaliste semble s’être bien mal préparée à cette entrevue. Son article et son entrevue manquent totalement de rigueur journalistique.
    Ferhat Mehenni, président du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie, qui a combattu toute sa vie et a même été emprisonné pour avoir défendu la «kabylité» ne peut être soupçonné de déformer la réalité et Mme Jobin ferait bien de le lire. Pour sa propre culture et en espérant qu’elle rétablisse les faits ou faut-il s’adresser à l’ombudsman, je lui conseille de donner un coup d’oeil à cette page: http://www.wluml.org/fr/node/3529
    Maryse Jobin ferait bien également de parler de ce sujet avec Nadia Zouaoui qui a fait un film remarquable sur la condition des femmes kabyles en Algérie: Le voyage de Nadia. Un film qui évoque la réalité des femmes kabyles, bien loin de la propagande de M. Talouit.

    • lounissi dit :

      il parle des kabyles du canada .en Kabylie avec l’indépendance la religion sera mise à sa place s’il en faut avec adhabouze pour une république laïque égalitaire.