Un ordinateur et un câble

Un ordinateur et un câble
Photo Credit: iStockPhoto

Les Canadiens invités à tester la vitesse d’Internet au pays

Share

Les responsables du domaine .ca tentent de tester Internet avec l’aide du public.

On demande aux Canadiens de tester leur vitesse de connexion à Internet dans le cadre d’un projet de production participative ou de « crowdsourcing » pour évaluer la santé et la performance d’Internet du pays.

L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) espère obtenir une image très diversifiée et la plus large possible de la performance d’Internet de tous les Canadiens.

La société veut que les gens partout au Canada se connectent et exécutent le test en ligne. Après avoir cliqué sur un bouton, les gens pourront voir leurs données s’afficher, y compris leur vitesse de téléchargement.

Faites le test de la vitesse Internet au Canada

Découvrez la vitesse et la qualité ainsi que les renseignements techniques et voyez instantanément comment vous vous comparez aux autres.

Plus lent que promis

Selon l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet, il est juste de comparer la vitesse d’Internet à la consommation de carburant d’un véhicule.

Vous voyez chez le concessionnaire ce qui est affiché sur un autocollant placé dans une fenêtre et qui vous donne le kilométrage optimal que cette voiture pourrait atteindre, mais seulement dans des conditions parfaites.

Or, un certain nombre de choses peuvent interférer avec la vitesse optimale d’Internet , comme la connexion d’un utilisateur à son fournisseur d’accès à Internet, la congestion dans son quartier ou les goulets d’étranglement du réseau expérimentés à différents points à travers le chemin emprunté par les données demandées par l’utilisateur.

L’autorité Internet a développé le programme pour obtenir « les faits réels » sur la situation d’Internet du Canada et elle fournira un rapport de toutes ces données qui sera impartial et neutre pour aider à juger de la santé et de la performance de l’Internet dans le paysage canadien.

Aide-mémoire…
Une étude internationale confirmait il y a cinq mois la piètre performance du Canada en matière de connectivité à l’Internet.

  • Selon le dernier État de l’Internet de la firme Akamai, une référence dans le domaine de la mesure des vitesses de transmission de données à travers le monde, le Canada maintient son rang d’élève modeste en 21e position du palmarès mondial, derrière la Corée du Sud, le Japon, mais également la Suisse, les Pays-Bas, l’Irlande, la Lettonie ou la République tchèque où les internautes profitent d’un accès à l’Internet à des vitesses beaucoup plus élevées.
  • Le document dévoile qu’au Canada, 14 % de la population profite de déplacements dans les univers numériques à une vitesse supérieure à 15 Mb/s — la mesure de la transmission de données en ligne. C’est cinq fois moins d’internautes qu’en Corée du Sud (66 %), mais aussi moins qu’aux États-Unis (19 %), en Roumanie (20 %), en Suède (29 %) ou à Hong-Kong (37 %).

Pour en savoir plus

Canada’s Internet performance on trial with public’s help – CBC News

L’équipe du .CA invite les Canadiennes et les Canadiens à évaluer leur connexion Internet – CNW

Catherine MathysAOL : le modem téléphonique n’est pas mort – Radio-Canada 

Share
Catégories : Internet et technologies
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Les Canadiens invités à tester la vitesse d’Internet au pays»
  1. Avatar Frédéric dit :

    Commandité par GOOGLE?

    Ce navigateur n’est pas supporté lors de l’exécution du test sur une plateforme Mac ou Linux. S’il vous plaît utiliser un navigateur Chrome ou une plateforme différente pour exécuter le TPI.

    Vous ne serez pas en mesure d’exécuter un test de performance; cependant, vous pouvez toujours examiner la carte des statistiques de la performance Internet pour afficher les performances d’Internet à travers le Canada.

    Vraiment décevant de la part de ACEI. Pour ma part, je vais continuer à utiliser SpeedTest.