Justin Trudeau fait ses premiers pas sur la scène internationale au sommet du G20. Le premier ministre Justin Trudeau avait promis en campagne électorale de retirer les avions chasseurs canadiens de la Syrie et de l'Irak pour mieux se concentrer sur la formation des soldats locaux. Il avait en fait réitéré cet engagement lors d'une conversation téléphonique avec le président américain Barack Obama quelques heures après son élection le 19 octobre dernier.

Justin Trudeau fait ses premiers pas sur la scène internationale au sommet du G20.
Photo Credit: PC / Sean Kilpatrick

Malgré la terreur à Paris, le Canada rapatriera ses militaires d’Irak

Share

Le gouvernement canadien maintient ses intentions de se retirer des opérations militaires dans le ciel irakien et syrien afin de miser sur la formation des militaires irakiens et l’aide humanitaire.

24 heures venait à peine de s’écouler depuis le mitraillage terroriste à Paris que le nouveau gouvernement libéral canadien réitérait samedi sa promesse électorale de mettre fin à la mission militaire canadienne dans le ciel irakien et syrien.

Le gouvernement Trudeau entend toujours mettre fin aux frappes aériennes menées par des CF-18 canadiens en Irak et en Syrie, malgré les attaques qui ont secoué Paris, indiquait alors un porte-parole du bureau du premier ministre.

Justin Trudeau avait promis en campagne électorale de retirer les six avions chasseurs canadiens de la Syrie et de l’Irak pour mieux se concentrer sur la formation des soldats locaux. Il avait en fait réitéré cet engagement lors d’une conversation téléphonique avec le président américain Barack Obama quelques heures après son élection le 19 octobre dernier.

Une approche plus traditionnelle pour le Canada

Stéphane Dion
Stéphane Dion

Le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a expliqué aux téléspectateurs canadiens samedi que le Canada misera sur une approche plus pacifiste qui cadre plus avec la politique traditionnelle internationale canadienne.

« Si on réinvestit nos efforts dans l’entraînement des combattants locaux, dans l’assistance qu’on peut donner pour la gouvernance de l’Irak, pour les forces policières, pour l’aide humanitaire, on va être un partenaire plus efficace dans la coalition que d’investir tant d’efforts et tant d’argent pour aboutir à 2 % seulement des forces de frappe aériennes », a-t-il fait valoir.

Même si cette prise de position du gouvernement a fait bondir l’opposition conservatrice, plusieurs experts estiment que le gouvernement canadien fait le bon choix en affirmant ne pas vouloir revenir sur sa décision.

Écoutez
Le premier ministre Justin Trudeau, le président américain Barack Obama et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, de gauche à droite, marchent ensemble au sommet du G20 à Antalya, en Turquie. (Jonathan Ernst / Reuters)
Le premier ministre Justin Trudeau, le président américain Barack Obama et le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, de gauche à droite, marchent ensemble au sommet du G20 à Antalya, en Turquie. (Jonathan Ernst / Reuters)

Le Canada reste engagé dans la coalition contre l’EI

Justin Trudeau a réitéré dimanche autour de la grande table des leadeurs du monde en Turquie au sommet du G-20 que le Canada continuera de jouer un rôle actif dans la lutte contre ISIS.

Le premier ministre Justin a indiqué aux autres dirigeants mondiaux que le Canada continuera donc d’être un membre actif de la coalition pour lutter contre ISIS :  « le Canada a été un membre actif de la coalition et continuera de l’être, mais il se permettra d’évaluer comment nous pouvons mieux contribuer ».

Le dîner de travail portait sur le terrorisme et la crise des réfugiés.

Une minute de silence avant d'amorcer les travaux au sommet du G20 en mémoire des victimes de Paris.
Une minute de silence avant d’amorcer les travaux au sommet du G20 en mémoire des victimes de Paris. © POOL New / Reuters

Aide-mémoire…
Le Canada bombarde les positions du groupe EI en Irak depuis octobre 2014 et a étendu ces frappes à la Syrie voisine au mois d’avril dernier.
L’armée de l’air canadienne a déployé six chasseurs F-18, deux avions de surveillance Aurora, un avion de ravitaillement en vol et deux autres de transport.
Environ 600 militaires canadiens sont également basés au Koweït et procurent du soutien logistique.

Un CF-18 canadien au Koweit
Un CF-18 canadien au Koweit © PC/Défense nationale

Avec la contribution de Sandra Gagnon, Jacques Beaupré et Line Boily de Radio-Canada

Sur le même thème…

Deux attentats terroristes en trois jours : le Canada peut-il riposter? RCI 

La France n’est pas seule : le Canada bombarde l’EI en Irak – RCI 

De grandes marches au Canada en solidarité avec la France – RCI 

Share
Catégories : International, Politique
Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

4 comments on “Malgré la terreur à Paris, le Canada rapatriera ses militaires d’Irak
  1. Avatar Pascal Buhayirwa dit :

    ASIL a été par la CIA, un montre que la CIA ne peut plus contrôler.

    Le Canada doit être indépendant de la politique des États-Unis. Chapeau à Justin Trudeau. C’est pourquoi nous l’avons mis au pouvoir.

    Pascal B.

  2. Avatar Jovite Gagne dit :

    on a l air d une gang de pissous!!!!!
    on est membre de l’OTAN! on devrait etre dans les « leaders »
    pas des suiveux, oublier les selfies et passer aux choses serieuses.

  3. Avatar JACQUES GIONET dit :

    Nimporte qui peut prendre une décision mais il un un vraie leader pour pouvoir dire, un instant, j’ai pris la mauvaise décision. Ont arrête et ont change de cap. Aller trop vite simplement pour ne pas perdre face est loin de démontrer un bo jugement.

  4. Avatar sarah dit :

    « La raison du plus fort est toujours la meilleure » la fontaine.
    Les médias vont continuer hypocritement à cacher la vérité à leurs peuples.
    En sacrifiant une centaine de personnes innocentes, la France a maintenant tout l’appui de son peuple pour aller faire la guerre en Syrie.
    Cette organisation internationale de terrorisme n’a rien à voir avec les musulmans. Ces terroristes sont recrutés des prisons (donc des meurtriers et des escrocs) des pays arabes et autres. Je pleure l’humanité