Dollar canadien

Dollar canadien
Photo Credit: PC / JONATHAN HAYWARD

Chaque réfugié syrien va coûter 48 000 dollars aux contribuables canadiens

Share

Le coût du plan du gouvernement libéral pour la réinstallation au Canada de 25.000 réfugiés syriens a été fixé à 1,2 milliard $ au cours des six prochaines années, selon des informations obtenues par La Presse Canadienne.

Dans un document du gouvernement obtenu par l’agence de presse qui définit le modèle de financement proposé pour cette mission humanitaire, on indique que 876,7 millions $ seraient nécessaires uniquement en 2015-2016 pour mener à bien la mission.

Le document, intitulé « Répondre à la crise des réfugiés syriens », affirme que 1,1 milliard $ d’argent sera nécessaire entre maintenant et 2021.

Le document indique que six ministères auront besoin de fonds pour gérer le programme, y compris celui de l’Iimmigration, qui aurait besoin à lui seul de 528 400 000 $ cette année et celui de la défense qui nécessiterait 98,7 millions $.

Le maire de Calgary Naheed Nenshi dit qu'il souhaite que les canadiens accueillent les réfugiés syriens à « bras ouverts ».
Le maire de Calgary Naheed Nenshi dit qu’il souhaite que les canadiens accueillent les réfugiés syriens à « bras ouverts ». © ICI RADIO-CANADA

Le ministère de l’Immigration ne fournirait pas de détail

« Nous ne commentons pas les documents divulgués », a déclaré un porte-parole pour le département à La Presse Canadienne dans un courriel. « Une fois les décisions finales sont prises, le gouvernement du Canada fournira lui plus de détails. »

Le gouvernement fédéral n’a pas encore révélé officiellement les détails du plan pour atteindre la cible le 31 décembre de la réinstallation de 25.000 personnes, un engagement pris pendant la récente campagne électorale.

CONSULTEZ NOS GRANDS DOSSIERS DE LA SEMAINE:

– Mission 25 000 réfugiés syriens : le Canada « s’en va en guerre » – RCI

Pourquoi 25 000 réfugiés syriens font-ils peur aux Canadiens? – RCI

Le maire de Québec, Régis Labeaume, admet qu'il n'aurait pas dû déclarer qu'il voulait accueillir des jeunes orphelins et des familles et non des « gars de 20 ans frustrés », en parlant des réfugiés syriens.
Le maire de Québec, Régis Labeaume, admet qu’il n’aurait pas dû déclarer qu’il voulait accueillir des jeunes orphelins et des familles et non des « gars de 20 ans frustrés », en parlant des réfugiés syriens. © ICI Radio-Canada

Sur le même thème…

Québec demande à Ottawa de payer la note des réfugiés – Radio-Canada

Cost of Canada’s refugee plan pegged at $1.2B – Toronto Sun

Price tag of Liberal’s refugee plan to hit $1.2B over six years – National Post 

election-2015

.

.

Share
Catégories : Immigration et Réfugiés, International, Politique
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Un commentaire pour «Chaque réfugié syrien va coûter 48 000 dollars aux contribuables canadiens»
  1. Avatar Sylvie Dion dit :

    J’ai 54 ans et je suis veuve depuis 1 an. On m’a refusé de l’aide financière et je suis sans revenu pendant mes cours qui dureront 5 mois. Je suis née ici et j’ai toujours payé sans dire un mot.

    J’ai un permis de classe 2 en transport scolaire et pour eux la demande d’emploi dans ce domaine est respectable et pour cette raison je ne suis pas accepter à l’assurance emploi. Ce qu’ils oublient, c’est que ce secteur est très pauvre de part les emplois saisonniers à faible salaire. Le roulement de personnel est constant. C’était suffisent lorsque j’avais un conjoint parce que mon salaire était un salaire d’appoint. Je suis seule et je ne peux pas vivre avec une moyenne de 250,00$/sem sans aucun avantages sociaux.

    Je demande de l’aide en tant que citoyenne canadienne de souche pour une formation de 5 mois qui va me permettre de quitter l’assurance emploi pour de bon, de payer mes impôts et mes taxes et d’avoir un pouvoir d’achat qui contribuera à payer pour les nouveaux arrivants et on me la refuse.

    Je vais donc continuer, à cause de ce genre de décision, à vivre aux crochets de la société sans avoir les mêmes services que les nouveaux arrivants.

    Merci beaucoup M. Trudeau de vider mes poches et de m’envoyer dans le caniveau. 48000$ annuellement pour chaque étrangers et nous les citoyens Canadiens dans le besoin ON A RIEN. MERCI ENCORE.

    Je saurai quoi faire aux prochaines élections et d’ici là soyez assurer de la mauvaise publicité que je vous ferai.

    Vous n’entendez pas ce que disent les électeurs car vous rester dans votre tour d’ivoire sans venir voir comment vivent les gens du peuple.

    Vous avez promis d’aider la classe moyenne mais avez omis de dire que vous enverrai VOS CONCITOYENS dans le besoin vers la pauvreté.

    Sylvie Dion