Smog sur Montréal

Un épisode de smog à Montréal (archives)

Une application belgo-canadienne mesure les effets de la météo sur votre santé

Share

Blisly, une application mobile développée à partir d’études et de recherches statistiques, permet aux météo-sensibles de planifier leur vie en fonction des aléas de la météo.

L’application a été développée par la météorologue canadienne Jocelyne Blouin et l’ex-directeur du département météo de la Radio-Télévision belge Jean-Charles Beaubois.

Blisly propose un indice de risque personnalisé qui prend en compte les facteurs météorologiques aggravants pour la santé comme la pression, la température ou encore l’humidité.

Les indices pour les allergies et les maux de tête et migraines en fonction des données rentrées par l’utilisateur.
Les indices pour les allergies et les maux de tête et migraines en fonction des données rentrées par l’utilisateur. © Radio-Canada/Vanessa Destiné via Blisly

L’application s’adresse particulièrement aux personnes souffrant de diverses affections telles que les allergies non alimentaires, les douleurs articulaires, les problèmes respiratoires, les problèmes cardiaques ou encore les migraines. Il s’agit des troubles de santé chroniques les plus courants au sein de population.

Selon l’Agence de la santé publique du Canada, chez les Canadiens âgés de 20 ans et plus, 3 personnes sur 5 vivent avec un de ces symptômes ou maladies.

Pour utiliser l’application, les internautes doivent entrer certaines données comme leur poids et leur taille et choisir le type de problèmes médicaux dont ils souffrent. Ils doivent ensuite documenter leurs symptômes dans un journal de bord. Les informations récoltées, qui demeureront confidentielles, serviront à produire un indice personnalisé, après environ six mois de suivi.

Les deux experts en météorologie ont consulté des études scientifiques qui établissent des liens entre le temps qu’il fait dehors et la santé des individus.

Dans le domaine de la santé, la météo-sensibilité désigne les réactions physiques et psychologiques causées par les phénomènes météorologiques qui peuvent affecter certaines personnes.

Selon l’Institut suisse de météorologie, entre 30 % et 50 % de la population mondiale est météo-sensible.

Exemples d’indices personnalisés pour une personne souffrant de migraines et de céphalées. À l’aide d’un code de couleur et d’icônes, l’utilisateur de l’application mobile blisly connaît en un clin d’œil son degré de risque, les indices étant mis à jour d’heure en heure. © MétéoGlobale

Le concept de météo-sensibilité est aussi utilisé en économie.  Il désigne l’influence des saisons sur les habitudes d’achat des consommateurs.

La biométéorologie est la science qui étudie les relations entre le climat et les êtres vivants, y compris les animaux et les plantes.

Pour l’instant, la météorologue estime que son application intéressera surtout les personnes plus âgées en raison des maladies ou des symptômes listés. Elle prend l’exemple des douleurs articulaires, pour lesquelles il n’existe que peu d’études.

Avec cet outil, le médecin pourra suivre les données entrées par le patient [en fonction de son cycle personnel] et adapter la posologie en conséquence, permettant un suivi thérapeutique personnalisé, précise Jocelyne Blouin, qui croit qu’avec le vieillissement de la population et les changements climatiques, la météo risque d’avoir un impact de plus en plus important sur la santé des gens.

Le développement de Blisly doit se poursuivre afin d’inclure une plus grande « sélection » de maladies ou de symptômes.

D’après un texte de Vanessa Destiné, Radio-Canada

Share
Catégories : Internet et technologies, Santé, Société
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

6 comments on “Une application belgo-canadienne mesure les effets de la météo sur votre santé
  1. Avatar Cybele dit :

    J’ai downloadé l’application et je n’arrive pas à aller plus loin car tout est en anglais, je n’arrive ni à obtenir le tout en français ni à m’inscrire. Pouvez-vous m’aider à obtenir l’app en français ?

  2. Avatar Madeleine Grégoire dit :

    Bonjour,
    Ce n’est pas un commentaire, mais plutôt une question. Quel est le coût de l’application? Je ne trouve pas l’information.
    Merci de votre attention.

    Madeleine Grégoire

  3. Avatar Jocelyne Pigeon dit :

    Bonjour,
    Où puis-je m’inscrire et répondre au questionnaire ? Je n’ai pas de mobile, je souffre de problèmes arthritiques et arthrosiques depuis 15 ans, j’ai déjà eu 2 chirurgie et j’ai 65 ans.
    Merci
    JP

  4. Avatar diane beaupre dit :

    Bonjour, je souffre de rhinite allergique,d’asthme allergique suivi par un allergologue.
    Quand c’est humide je deviens plus vulnerable au crise alors je mets mon air climatisée avec un déshumidificateur pour oter l’humidité trop forte chez moi et j’attends que l’humidité baisse
    et j’utilise mes pompes ventolin,symbicort pour stabilise la crise.

  5. Avatar Simon Binet dit :

    éternuement,et coulle du nez et chat dans la gorge.

    • Avatar Blisly dit :

      Nous vous conseillons de télécharger l’application Blisly.com et de compléter votre profil afin d’obtenir vos indices de risque personnalisés en fonction de vos symptômes. Cela pourrait certainement vous aider à réduire ceux-ci. Bonne chance