Ouïghours, prisonniers de l’absurde

Photo Credit: Michelle Shephard

Où se situe le Canada parmi les nations qui emprisonnent le plus?

Share

Parmi les 35 pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le Canada se situe exactement au milieu du peloton pour ce qui est de son taux d’incarcération.

Nous ne sommes ni plus tendres ni plus durs que les autres pays, ce qui représente tout de même un exploit lorsque l’on considère que notre voisin immédiat, les États-Unis, présente le taux d’incarcération le plus élevé au monde. Là-bas, 707 personnes sont incarcérées pour chaque tranche de 100 000 adultes. En 2012, environ 2,2 millions de personnes étaient incarcérées aux États-Unis.

Le taux d’emprisonnement au Canada est environ le sixième de celui des États-Unis

En 2014-2015, on comptait au Canada presque 40 000 personnes incarcérées, soit 139 personnes par tranche de 100 000 adultes. En comparaison, le taux d’incarcération en Islande est le plus bas au monde avec 45 prisonniers pour 100 000 adultes. Bien sûr, en Islande,  il n’y a qu’un peu plus de 300 000 habitants, on peut pratiquement regrouper tous les prisonniers dans une même prison.

Si le taux d’incarcération du Canada est moyen par rapport à celui de la majorité des pays de l’OCDE, il est supérieur à celui de nombreux pays d’Europe dont le développement socio-économique est semblable au nôtre. Notre taux d’incarcération a aussi sensiblement progressé durant des années 2006 à 2014.

Le Canada est dans le vert et les États-Unis sont dans le rouge

Une image vaut souvent mille mots comme cette carte qui montre la répartition des taux de détention suivant les pays par tranche de 100 000 habitants. 

wikimedia.org

wikimedia.org

Taux d’incarcération par 100 000 habitants
États-Unis : 730
Iran : 291
Israël : 236
Mexique : 154
Espagne : 153
Portugal : 126
Canada : 117
Grèce : 111
Italie : 109
Autriche : 104
France : 101
Belgique : 100
Corée du Sud : 96
Allemagne : 83
Suisse : 76
Danemark : 74
Norvège : 73
Suède : 70

La situation en Afrique

Parmi les pays africains qui ont des taux plus élevés qu’au Canada on peut noter l’Afrique du Sud (316), l’Algérie (156), Le Botswana (267), le Gabon (196). Mais nombre de pays africains emprisonnent leurs citoyens beaucoup moins que le Canada. En fait, c’est en Afrique que l’on retrouve les taux d’incarcération les moins élevés au monde.

La Côte-d’Ivoire, bien connue des Canadiens, emprisonne ses citoyens exactement moitié moins souvent qu’au Canada. Mais les conditions dans les prisons de ce pays de la côte ouest-africaine sont beaucoup plus dangereuses et même mortelles comme en témoigne l’un de nos auditeurs, Suy Kaofi, qui habite Abidjan et qui a eu l’occasion de visiter les lieux.

Durée : 5 :44

Écoutez

Découvrez :
La façon canadienne de réhabiliter nos prisonniers mérite-t-elle vraiment d’être exportée?
Le Canada a longtemps eu la réputation d’être un phare dans le monde entier en matière de droits de la personne et dans la manière de traiter la plupart de ses citoyens. Mais la série d’avancées initiales spectaculaires et exemplaires mises sur pieds il y a près de 100 ans ont été aujourd’hui sérieusement minées au point où le système carcéral canadien relâche maintenant systématiquement de plus en plus de citoyens mal lunés et incapables de faire le saut en société sans risques élevés de récidive.
Lisez la suite… 

Le concept de la réhabilitation carcérale avait déjà pris corps graduellement au Canada au tournant du siècle dernier il y a plus de 100 ans.
Le concept de la réhabilitation carcérale avait déjà pris corps graduellement au Canada au tournant du siècle dernier il y a plus de 100 ans. © Istock

Sur le même thème

Waseskun : lieu de guérison pour des détenus autochtones – RCI 

Plus de 6 prisonniers canadiens sur 10 font usage de drogue, légalement – RCI 

Des existences carcérales noircies par un État canadien punitif? – RCI 

Allez! Posez-moi une question sur le Canada : Stéphane.parent@radio-canada.ca

column-banner-stephen

Share
Mots-clés : , , , ,
Publié dans : International, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

3 comments on “Où se situe le Canada parmi les nations qui emprisonnent le plus?
  1. Avatar Richard dit :

    Alors que des millions de personnes risquent leur vie et dans bien des cas meurent pour le rêve d’une vie meilleure notamment au Canada, vous ne trouvez rien de mieux que de poser une question pareille??????
    Et vous Stéphane Parent, si vous pouviez venir visiter gratuitement le Gabon, le Yemen, l’Irak, ou les Philippines (surtout depuis le nouveau régime) mais seulement pour y passer 30 jours dans l’une de leurs prisons à sécurité maximale, le feriez-vous?

  2. Avatar Farid dit :

    Pourquoi ne pas poser la question aux Canadiens? Est-ce du mépris envers les étrangers? Du racisme? De la condescendance? RCI nous a Habitué à mieux!

  3. Avatar GILLES TALBOT dit :

    Nos prisons sot devenue des écoles du crime Les internées sont mieux traiter que bien des assistées sociaux Que l’ont fassent des prison plus punitive et dur a vivre que l’ont privent les délinquants de salle de récréation avec TV internet et toute le Kit qu’ils non pas en liberté dans bien des cas Que les visites de parents, Phiccologues et Avocats soit restreins sans permis des Juges qui les ont condamné Cachot a l’ancienne pour les récalcitrants Repas et menus répétitif et le meme pour tout le monde. Temps réduit pour bonne conduite juger par les Gardiens .Nos prisons Provincial devrais etre difficile a vivre serait un plus. Un endroit Ou le débutant ne veux pas revenir .