Une classe avec des étudiants internationaux

Une classe avec des étudiants internationaux
Photo Credit: Radio-Canada / Émilie Parent-Bouchard

Rétention des étudiants étrangers : une stratégie par l’appui de leur participation aux activités culturelles.

Share

Un soutien financier vient d’être accordé par la ville de Montréal à l’organisme La Vitrine culturelle de Montréal. Selon les autorités municipales, ce soutien de 50 000 $ permettra  aux étudiants étrangers de Montréal d’avoir accès à une diversité d’activités culturelles prévues dans la ville, ce qui développera chez eux un réel sentiment d’inclusion et d’appartenance à cette ville.

L’argent ainsi  mis à la disposition de la Vitrine culturelle de Montréal permettra de développer le Passeport Montréal (Mtl) étudiant international.

Le Passeport Mtl permet de mieux connaître la ville de Montréal selon différentes formules.

C’est en fait un laissez-passer qui offre la possibilité  de découvrir une multitude d’attractions culturelles, historiques et divertissantes dans la ville, de visiter des musées,  de participer à une multitude d’activités et autre visite guidée.

Les autorités de la ville soutiennent que ce passeport, en ce qui concerne spécifiquement les étudiants internationaux, est étroitement lié à leur accueil ainsi qu’à leur intégration.

Denis Coderre, maire de Montréal
Denis Coderre, maire de Montréal © Agnieszka Stalkoper

Les étudiants étrangers constituent pour Montréal à la fois un intéressant bassin potentiel de futurs travailleurs et un  apport important à la riche diversité de notre Montréal ouverte sur le monde. Ce projet de carte d’accès à la culture montréalaise contribuera à maximiser la rétention de ces jeunes professionnels étrangers dans notre métropole culturelle; nous ne pouvons que nous en réjouir 

– Denis Coderre, maire de Montréal.

Etudiante asiatique
30 000 étudiants étrangers étaient scolarisés à Montréal en 2010. © IS/Radio-Canada

Des accès gratuits pour quelque 10 000 étudiants internationaux

Le projet Passeport Mtl étudiant international a été lancé en novembre 2016 et il regroupe différents partenaires aussi bien du secteur public que privé.

Il concerne tous les étudiants internationaux qui choisissent Montréal comme destination  pour leurs études et qui s’y installent dans ce but.

  • 190 000 étudiants universitaires à Montréal
  • 28 000 étudiants internationaux à Montréal, soit 76 % des étudiants étrangers au Québec
  • En 2016, 9500 nouveaux étudiants internationaux ont intégré les universités francophones et anglophones de Montréal

À travers le Passeport Mtl étudiant international, ces étudiants pourront accéder facilement et sans avoir à débourser des frais, à différentes installations et activités culturelles et à des lieux symboliques comme : le Biodôme, le Jardin botanique et l’Insectarium, le Planétarium Rio Tinto Alcan, le Centre d’histoire de Montréal, le Musée Pointe-à-Callières et la Biosphère.

Ils ont ainsi l’occasion d’échanger avec d’autres étudiants comme eux, qu’ils soient des Québécois ou des étudiants venus d’autres horizons.

Le Passeport leur offre l’opportunité de participer à des activités de réseautage culturel, ce qui leur permet de tisser des liens et d’enrichir leur expérience de vie étudiante par l’immersion dans la culture québécoise et dans différentes autres cultures qui font la richesse de la diversité montréalaise.

Séance d’accueil d’étudiants étrangers
Une séance d’accueil d’étudiants étrangers à l’Université de Montréal © Radio-Canada / Martin Thibault

 Arrêter l’hémorragie des étudiants internationaux qui quittent le Québec

Plusieurs études ont récemment permis de constater que les étudiants internationaux qui étudient  en grand nombre au Québec et surtout dans la ville de Montréal en raison des droits de scolarité avantageux, finissent par quitter la ville et la province pour aller travailler ailleurs.

Parmi les raisons invoquées par les chercheurs,  la lourdeur du processus d’immigration, la barrière linguistique pour ceux qui ont étudié en anglais, mais davantage  la difficulté de se trouver un emploi.

C’est pourquoi le projet Passeport étudiant international mise sur trois piliers  ciblés par la ville de Montréal pour assurer l’intégration des nouveaux arrivants : l’intégration professionnelle, sociale et linguistique.

C’est ainsi qu’en assistant à des activités gratuites dans la ville, les étudiants internationaux auront plusieurs occasions d’être en contact avec la langue française, ce qui est susceptible de faciliter leur apprentissage de cette langue.

Ils pourront aussi voir leur intérêt pour cette ville grandir, ce qui pourra influencer leur décision  d’y demeurer et d’y travailler, une fois leurs études terminées.

Ce sera tout au bénéfice de la ville qui aura l’occasion de s’enrichir sur le plan culturel, intellectuel et économique.

À travers les diverses activités que le Passeport mettra à leur disposition, les étudiants ciblés pourront découvrir toute la richesse de la diversité culturelle montréalaise et développer le sentiment d’appartenance à la ville; il s’agit d’un merveilleux moyen d’intégration et de rétention 

– Dimitrios Jim Beis, responsable des sports et loisirs, ville de Montréal

RCI avec la ville de Montréal

À lire aussi

Un salon de l’emploi pour les étudiants internationaux

Séance d’orientation pour les étudiants internationaux à l’USB

Share
Catégories : Non classé
Mots-clés : , , , , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*