Des premiers répondant interviennent lors d’une surdose à Vancouver.

Le taux de mortalité liée à la consommation d'opioïdes atteindrait 8,8 par 100 000 habitants, surtout dans l'ouest du pays.
Photo Credit: CBC

Surdoses d’opioïdes au Canada : des centaines de morts « évitables »

Share

Au moins 2458 personnes seraient mortes de surdoses liées aux opioïdes en 2016 au Canada. Cela représente près de sept décès par jour en moyenne.

Ces chiffres ont été publiés par le Comité consultatif spécial sur l’épidémie de surdoses d’opioïdes, créé en décembre 2016. Pour la ministre fédérale de la Santé, toutes les morts causées par les opioïdes étaient « évitables ». Mais, précise-t-elle, les données nous confirment la gravité du problème.

Les données publiées par l’Agence de la santé publique du Canada indiquent que le taux de mortalité apparemment liée à la consommation d’opioïdes atteindrait 8,8 personnes par 100 000 habitants, surtout dans l’ouest du pays. Ces taux sont effectivement plus élevés en Colombie-Britannique et au Yukon, mais aussi en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest.

Les données pour le Québec n’étaient pas disponibles pour compléter le tableau national, dit l’agence fédérale. « Nous espérons éventuellement être en mesure d’avoir tous les détails, mais les systèmes pour la collecte de données sont différents. Nous espérons y travailler dans les mois à venir », a affirmé la ministre Jane Philpott.

Jane Philpott, ministre fédérale de la Santé
Jane Philpott, ministre fédérale de la Santé, estime que les opioïdes constituent une menace pour la santé publique. © PC/Sean Kilpatrick

Ces données constituent la meilleure évaluation possible en ce moment, a-t-elle ajouté. « Il reste qu’il s’agit d’une menace très sérieuse à la santé publique ».

Nous avons besoin de la participation de tous les acteurs pour réagir à la situation… Nous sommes très, très actifs dans ce dossier, mais nous encourageons certainement les gouvernements des provinces et des territoires à être diligents, à être très actifs en offrant une réponse globale », a soutenu Mme Philpott.

Le Comité consultatif spécial sur l’épidémie de surdoses d’opioïdes est présidé par l’administratrice en chef de la santé publique par intérim du Canada, la Dre Theresa Tam, et par le médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, Robert Strang.

Grâce à la création d’un outil de déclaration commun, le comité diffusera dorénavant tous les trimestres des données sur les décès attribuables aux opioïdes.

Santé Canada rappelle que les opioïdes ont un effet sur la partie du cerveau qui contrôle la respiration, de sorte qu’une surdose peut causer une perte de conscience et même la mort.

(Avec La Presse canadienne)

Le fentanyl est un puissant analgésique opioïde synthétique qui fait des ravages au pays.
Le fentanyl est un puissant analgésique opioïde synthétique qui fait des ravages au Canada © ICI Radio-Canada

Que sont les opioïdes?
• Ce sont des médicaments généralement utilisés pour soulager la douleur.
• Ils agissent sur les cellules nerveuses spécifiques de la moelle épinière et du cerveau.
• Les jeunes peuvent penser, à tort, que l’abus de médicaments sur ordonnance est moins dangereux que les drogues illicites puisqu’ils sont prescrits par un médecin.
• Les opioïdes peuvent être à action rapide (libération rapide) ou à action prolongée (libération lente).
• Le type d’opioïdes et les doses prescrites dépendent de la douleur, de sa gravité et de son emplacement.
• Le médicament et la dose prescrite peuvent également être différents pour chaque patient.
• La force de l’opioïde dans ces médicaments varie grandement.
• La plupart des médicaments sont disponibles sur ordonnance seulement.
Autres usages
• Contrôler une toux modérée à grave;
• Contrôler la diarrhée et
• Traiter l’accoutumance aux autres opioïdes.
• Soulager la douleur en agissant sur des cellules nerveuses spécifiques de la moelle épinière et du cerveau.
Exemples d’opioïdes :
• Oxycodone
• Morphine
• Hydromorphone
• Fentanyl
• Codéine
Les opioïdes se présentent sous plusieurs formes :
• Comprimés
• Capsules
• Sirops
• Liquides pour injection
• Vaporisateurs nasaux
• Timbres transdermiques
• Suppositoires
Quels sont les effets secondaires des opioïdes?
• La dépendance, la surdose et la mort.
• La somnolence
• La constipation
• Des nausées et des vomissements
• Des maux de tête, des étourdissements et de la confusion
• De la difficulté à respirer
• De l’euphorie (sensation de high)
• Des démangeaisons et de la transpiration
• Augmentation de la tolérance au médicament, donc une plus grande quantité du médicament est nécessaire pour obtenir le même effet de soulagement de la douleur

(Source: Gouvernement du Canada)

Lire aussi

S.O.S. des 13 plus grandes villes canadiennes, dont Montréal, dans la crise des opioïdes

Un Ontarien sur sept se fait prescrire des opioïdes chaque année

6 millions de dollars additionnels pour lutter contre la crise des opioïdes en Alberta

L’approche préventive pour combattre la crise des opioïdes.

Share
Catégories : Politique, Santé, Société
Mots-clés : , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*