Les animateurs Stéphane Parent, Anne-Marie Yvon, Marie-Claude Simard et Leonardo Giméno.

Les animateurs Stéphane Parent, Anne-Marie Yvon, Marie-Claude Simard et Leonardo Giméno.

Tam-Tam Canada – 9 juillet – Admirez en bateau les beautés des baleines de la Belle Province

Share

Vos trois animateurs vous invitent cette semaine à vivre un authentique safari aux baleines sur les eaux mouvantes du majestueux fleuve Saint-Laurent au Québec.

Regardez Tam-Tam – 25:19

Fouillez ici dans les archives de Radio Canada International!

Décès des baleines dans l’Atlantique : L’activité humaine, encore et toujours
Résultats d’analyses de 300 carcasses de mammifères marins décédés au cours de cinq dernières années du golfe du Mexique jusqu’aux provinces atlantiques du Canada.

Protéger les baleines des collisions avec les navires
Plusieurs actions sont déjà menées pour réduire la quantité de collisions entre navires et cétacés : modification des parcours à certaines périodes; survols aériens afin de repérer les baleines.

La géolocalisation acoustique : protéger les mammifères marins des collisions
WhaleWatch, un système américain de protection pour les baleines bleues et leur cohabitation difficile avec les cargos, vient d’être dévoilé.  Des chercheurs canadiens sont à pied d’œuvre pour mettre en place un programme de même nature.

Des drones pour observer les épaulards au large du Canada
L’imagerie vidéo est à ce point détaillée que les scientifiques peuvent même identifier des baleines individuellement basées sur leurs cicatrices. Un exploit qui permet de mieux les protéger.

Sale temps pour les bébés bélugas du Saint-Laurent
Il ne resterait environ que 900 bélugas dans le Saint-Laurent, alors que vers 1870, on estimait que leur nombre pouvait atteindre jusqu’à 10 000 dans le fleuve.

Les cachalots ont leurs dialectes
Une nouvelle étude canadienne suggère que les jeunes cachalots adoptent le langage dialectique des plus vieux cachalots à travers un apprentissage culturel.

Coeur de baleine expédié par avion: colis de près de 200 kilos
Le coeur en question a été prélevé sur l’un des deux cadavres de baleines bleues qui se sont échouées sur la côte ouest de Terre-Neuve en 2014.

L’hymne national du Canada interprété par des baleines
Le ministère du Tourisme de Terre-Neuve-et-Labrador a donc eu l’idée de mettre en ligne sur You Tube des baleines qui chantent… l’hymne national du Canada.

 

Voici notre meilleure offre cette semaine

Le Canada au sommet du G20 en Allemagne
Analyse de Frédéric Mérand, professeur de science politique et directeur du Centre d’études et de recherches internationales (CERIUM) de l’Université de Montréal.

Une aide internationale canadienne coulée dans le bronze au Burkina Faso
La globe-trotteuse québécoise Danielle Tremblay part périodiquement en mission quelque part dans le monde pour des mandats de quelques semaines ou de quelques jours au service d’ONG canadiennes.

Les influences afro-colombiennes au Festival international de jazz de Montréal
Rachel Therrien présente son album Pensamiento : Proyecto Colombia dans lequel elle joue avec les sonorités afro-colombiennes issues d’un voyage d’exploration dans ce pays sud-américain avec le Gypsy Kumbia Orchestra.

Votre semaine en images

Share
Catégories : Environnement
Mots-clés : , , , , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*