Deux nouveaux guides ont été publiés par Habilomédias pour aider les élèves du secondaire et les étudiants post-secondaires à mieux naviguer dans leur monde en ligne

Deux nouveaux guides ont été publiés par Habilomédias pour aider les élèves du secondaire et les étudiants post-secondaires à mieux naviguer dans leur monde en ligne
Photo Credit: ©Habilomédias

La rentrée… dans le cyberespace : deux nouveaux manuels sont désormais disponibles

Deux nouveaux guides ont été publiés vendredi pour aider les élèves du secondaire et les étudiants postsecondaires qui commencent une nouvelle année scolaire à mieux naviguer dans leur monde en ligne. L’organisme canadien HabiloMédias, spécialiste en littératie numérique, veut que les jeunes Canadiens puissent explorer de nouveaux réseaux sociaux, des relations en ligne ou des personnages numériques en toute sécurité.

« Lorsque les élèves arrivent au secondaire, l’Internet et les réseaux sociaux sont une présence constante dans leur vie. Il leur est essentiel d’apprendre à utiliser ces outils de manière sécuritaire, judicieuse et efficace tant pour leurs travaux scolaires que dans leur vie personnelle. »Matthew Johnson, directeur de l'éducation pour HabiloMédias, le centre canadien pour la littératie numérique et l'éducation aux médias.

Le guide Votre vie branchée est conçu pour aider les élèves qui viennent de commencer l’école secondaire à concilier les exigences de leur vie hors ligne avec celles de leur vie numérique. Le guide offre des conseils pratiques sur une foule d’activités auxquelles les jeunes s’adonnent avec plaisir en ligne, y compris le réseautage social, les jeux vidéo, le magasinage, le travail scolaire et le visionnement de vidéos. Il aide les adolescents à repérer les problèmes potentiels, comme la cyberintimidation et le plagiat, et contient des astuces et des solutions pour les aider à faire face aux défis courants.

Le passage à l’université et au collège vient avec un tout nouveau lot de défis et de libertés, dont de plus en plus se passent en ligne. Savourer ton indépendance tout en faisant preuve de prudence en ligne :un guide pour la vie en ligne pour les étudiants postsecondaires aborde plusieurs questions numériques comme les devoirs, l’argent, la sécurité, les relations en ligne et la santé physique et mentale.

En ce qui concerne la cyberintimidation, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) rappelle aux jeunes Canadiens que ce phénomène consiste à utiliser les technologies de communication telles qu’Internet, les sites de réseautage social, les sites web, le courriel, la messagerie texte et la messagerie instantanée pour intimider une personne à répétition ou la harceler.

Par ailleurs, dit le site de la GRC, les jeunes qui sont victimes d’intimidation ou qui intimident les autres trouvent leur propre façon d’affronter la situation. Certains deviendront déprimés et s’isoleront, alors que d’autres réagiront de façon agressive et auront recours à la violence. Ils sont plus susceptibles de souffrir de maux de tête et de ventre, de dépression et d’anxiété. Les problèmes de santé mentale associés à l’intimidation peuvent troubler la victime pendant de nombreuses années. (PREVNet – en anglais seulement)

Exemples de cyberintimidation :
Image result for numero 1Envoyer des courriels ou des messages textes ou instantanés méchants ou menaçants.
Image result for numero 2Afficher en ligne des photos gênantes d'une personne.

Image result for numero 3Créer un site Web pour se moquer des autres.
Se faire passer pour une autre personne en utilisant son nom.

 Image result for numero 5Amener une personne à révéler des renseignements personnels ou des choses gênantes puis les transmettre à d'autres.
Répercussions

Dangers qui guettent les enfants et adolescents victimes d’intimidation :

  • dépression;
  • angoisse sociale, solitude, isolement;
  • problèmes de santé reliés au stress (p. ex. maux de tête et de ventre);
  • faible estime de soi;
  • absentéisme et problèmes à l’école;
  • comportement agressif;
  • pensées suicidaires, tentative de suicide ou suicide.

Dangers qui guettent les enfants et les adolescents qui intimident les autres :

  • incapacité à distinguer le bien du mal;
  • délinquance et consommation de substances;
  • problèmes à l’école et décrochage;
  • agressivité;
  • harcèlement sexuel et agressions dans leurs fréquentations;
  • adhésion à un gang et activités criminelles à l’âge adulte;
  • difficultés dans leurs relations;
  • victime d’intimidation par d’autres.

Face à la justice | Certaines formes d’intimidation sont illégales, notamment :

  • les menaces de mort ou de coups et blessures (que ce soit en personne, en ligne, par téléphone ou par messagerie texte);
  • le harcèlement criminel (tourmenter une personne à répétition en ligne ou par téléphone, messagerie texte ou courriel, de sorte qu’elle craint pour sa sécurité);
  • la distribution non consensuelle d’images intimes (partager des images d’une personne nue ou se livrant à des activités sexuelles sans le consentement de la personne représentée (également connue sous le nom de « pornographie de vengeance »);
  • les voies de fait (pousser, faire trébucher, gifler ou frapper une personne ou cracher sur elle).
Radio Canada International avec HabiloMédias et la Gendarmerie royale du Canada. 
Catégories : Internet et technologies, Société
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*