Le directeur exécutif du club de rugby Swilers Rugby Football Club de St-John’s Terre-Neuve et le joueur Innocent Ahorukomeye, de retour récemment d’un voyage dans son Rwanda natal où il a apporté des chandails et de l’équipement de pour son ancien club à Kigali (Paula Gale/CBC)

Des uniformes de rugby au Rwanda qui ont des saveurs terre-neuviennes

Share

De façon mi-sérieuse et mi-blagueuse, on dit qu’il y a trois sports nationaux an Canada : le hockey, la politique et parler de la météo.

C’est un peu réducteur.

Les grandes nations du rugby sont bien évidemment la Nouvelle-Zélande (les fameux All Blacks) et l’Afrique du Sud. Le Tournoi des six nations regroupe aussi l’élite mondiale de ce sport en Europe : l’Angleterre, la France (surtout du sud-ouest), l’Écosse, le pays de Galles, l’Irlande et l’Italie.

Carte mondiale du rugby en 2007. (World Rugby)

Quoi qu’il en soit, le rugby à XV se joue partout sur Terre et ses règlements sont sous l’égide de la World Rugby. À ce jour, on y retrouve plus d’une centaine de nations membres et près d’une vingtaine de fédérations associées.

Rugby Canada a été fondé en 1974 en se donnant le mandat de mener le pays au niveau international et de l’y maintenir.

Disons qu’il y a du pain sur la planche.

Le rugby à Terre-Neuve

Dernière province à faire son entrée dans la Confédération canadienne en 1949, de justesse, Terre-Neuve, appelée depuis Terre-Neuve-et-Labrador, a toujours maintenu une culture propre. Qu’il s’agisse de nourriture, de musique ou de légendes, quand vous débarquez à Terre-Neuve, vous êtes dans un autre Canada.

Le rugby a toujours eu des racines profondes dans cette île de roche. Dès le XIXe siècle, des équipes bien structurées étaient en place. On organisait des tournois et des ligues étaient florissantes.

Vers le milieu du XXe siècle, les Terre-neuviens se sont mis à délaisser le rugby à XV, sans doute en raison de la montée du baseball américain et du football canadien. La flamme n’était gardée allumée que par des immigrants des îles britanniques et d’autres nations où le sport avait des racines encore plus profondes.

Le retour en force

Au cours des années 70, le rugby terre-neuvien a connu un regain de popularité grâce notamment à la présence de très bons joueurs qui ont eu un effet très positif tant sur la qualité du jeu que sur la valeur du spectacle offert.

En 1977 s’est formée la Newfoundland Rugby Union.

En 1985, les Swilers RFC ont entamé une série de visites annuelle en Irlande, puisque Dublin est à peine plus loin de Saint-Jean que ne l’est Toronto, 3290 km c. 2109 km à vol d’oiseau.

Aujourd’hui, le club Swilers RFC regroupe deux formations seniors (plus de 18 ans) et une formation de moins de 18 ans. De plus, la formation féminine des Swilers de moins de 19 ans connaît de beaux succès.

Et, dans la pure tradition du rugby, on y développe aussi des programmes pour des filles de 6 à 12 ans  et pour des garçons de moins de 14 ans.

Et le Rwanda maintenant?

Innocent Ahorukomeye, membre de l’équipe senior des Swilers, rentre tout juste du Rwanda, son pays natal, où il avait apporté des uniformes et de l’équipement donné à une ligue rwandaise par son club de Saint-Jean.

Il jouait déjà au rugby au Rwanda avant d’immigrer au Canada en 2015. Après être arrivé à Montréal, il a choisi de planter ses pénates à Terre-Neuve.

« J’y suis venu en visite et je suis tombé amoureux de Terre-Neuve. »

Innocent Ahorukomeye

Le rugby terre-neuvien est très différent de celui qui est joué au Rwanda

Les Rwandais qui jouent au rugby n’ont pour ainsi dire aucun équipement sauf… le ballon ovale typique.

Quand il est arrivé à Kigali avec son lot de bagages, Innocent Ahorukomeye en a fait don à son ancienne formation les Lions de Kigali-Rwanda.

(Photo: Innocent Ahorukomeye )

Ce qui fait qu’à compter de maintenant, les Lions de Kigali portent les couleurs des Swilers de Saint-Jean : le rose, le blanc et le vert.

RCI, CBC, Rugby Canada, World Rugby

Plus:

Surnoms des équipes de rugby à XV (Wikipedia)

Share
Mots-clés : , , ,
Publié dans : International, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*