Archives Photo : Marie Maude Pontbriand

VIA Rail : hausse de 300 % des passagers d’ici 2030

Share

En voulant tripler le nombre de voyageurs, l’entreprise de chemin de fer canadienne VIA Rail voit très grand, mais les résultats concernant la hausse de l’achalandage l’an dernier indiquent qu’elle est peut-être sur la bonne voie.

L’entreprise a réalisé sa meilleure performance en 10 ans en accueillant 4,4 millions de passagers, ce qui représentait une hausse de plus de 10 % par rapport à l’année précédente. Cette performance est liée en bonne partie, il est vrai, au 150e anniversaire du Canada qui a entraîné une année record sur le plan du tourisme.

Les résultats de VIA Rail ont notamment été soutenus par une augmentation de 11 %, à 4,1 millions, du nombre de passagers transportés dans le très important corridor Québec-Windsor.

Le train Canadien, qui se déplace entre Toronto et Vancouver, a transporté près de 105 000 passagers, soit 12,6 % de plus que l’année précédente. Ses revenus ont augmenté de 16,8 %.

L’achalandage de l’Océan, cet autre train emblématique qui relie Montréal et Halifax sur la côte est canadienne, a avancé par contre de seulement 1,5 % .

En route vers d’autres records et de nouveaux horizons

Si le président et chef de la direction de VIA Rail, Yves Desjardins-Siciliano, dit s’attendre à ce que le transporteur établisse de nouveaux records en 2018, les tables à dessin de l’entreprise qui célèbre cette année ses 40 ans d’existence font miroiter une série de projets de modernisation qui ferait tripler le nombre de passagers dans un horizon d’un peu plus de 20 ans.

Certains de ces plans sont en cours de réalisation, comme la modernisation des équipements. Le transporteur ferroviaire a dépensé l’an dernier 40 millions pour 60 projets d’immobilisations dans ses centres de maintenance et ses gares.

D’autres projets attendent toujours cependant un coup de pouce financier de plusieurs milliards du gouvernement canadien dans le cadre de sa politique sur la modernisation des infrastructures au pays.

Écoutez

Le projet de trains à grande fréquence

Une nouvelle ligne de train pourrait voir le jour entre Windsor, Toronto et Québec, en passant par Peterborough, et Ottawa, donc plus au nord que le trajet actuel qui longe essentiellement le lac Ontario et le grand fleuve Saint-Laurent.

Ce projet de train à grande fréquence qui vise à relier Windsor à la ville de Québec est estimé à 4 milliards de dollars.

La société de la Couronne veut construire de nouvelles voies dédiées parce que, présentement, ses trains de passagers utilisent les rails qui appartiennent au Canadien National (CN) et au transport des marchandises qui y ont priorité.

Le projet est ambitieux : 3 fois plus de trains, déploiement sur 4 ans, nouvelle flotte hybride électrique et diesel, plus performante et moins énergivore. Et 25 % de réduction du temps de parcours.

Des passagers de l’Ouest canadien ayant choisi de voyager avec VIA Rail pour la fin de semaine de Pâques sont restés coincés en gare et en route cette année pendant de longues heures afin de céder le passage aux trains de marchandises. Photo : Radio-Canada/Nicolas Steinbach

Du neuf dans l’immédiat pour les passagers

VIA Rail a lancé récemment un processus visant l’acquisition de 32 nouveaux trains qui se déplaceront dans le corridor Québec-Windsor à compter de 2022. Certains rapports estiment que le montant dépensé pourrait atteindre 1,5 milliard de dollars.

Toute la flotte de trains de VIA Rail est désuète. Le dernier investissement du gouvernement fédéral pour de nouvelles voitures de passagers datait, en moyenne, d’une quarantaine d’années. Certains véhicules toujours actifs datent même de 1947.

Mais l’état de la flotte du service Océan est particulièrement gênant, selon le groupe de pression Transport Action Atlantique.

Le train Océan utilise toujours une flotte appelée Renaissance, qui avait d’abord été construite pour le service de nuit du tunnel sous la Manche entre l’Angleterre et la France. Ce service de nuit ne s’est finalement jamais concrétisé et le Canada avait racheté les 139 véhicules.

Un employé de VIA Rail passe devant l’Océan, le train de voyageurs Halifax-Montréal, à la gare d’Halifax. Photo : CBC

RCI avec La Presse canadienne et la contribution d’Annie Desrocher, Yves Larouche, Frédéric Pepin, Claude Bernatchez et Michel Doucet de Radio-Canada.

En complément

Train de passagers : Trois-Rivières et Drummondville unissent leur voix – Radio-Canada 

Philippe Couillard souhaite un nouveau lien rapide Québec-Montréal – RCI 

L’idée d’un monorail entre Québec et Montréal aura besoin d’être détaillée – RCI 

Share
Catégories : Économie, International
Mots-clés : , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*