Une baleine noire trouvée morte dans le golfe du Saint-Laurent Photo archives : Pêches et Océans Canada

Un doctorant de l’Université Dalhousie met au point la WhaleMap pour détecter les baleines noires en détresse

Share

L’année dernière a été marquée par un taux de mortalité particulièrement élevé au sein de la population de baleines noires de l’Atlantique Nord, une espèce menacée d’extinction qui fait l’objet d’une grande attention.

Des découvertes macabres

Le nombre de carcasses de baleines noires découvertes dans le golfe du Saint-Laurent l’année dernière a atteint la douzaine. En prenant en compte les cas de décès enregistrés aux États-Unis, il est clair que la situation de cette espèce est suffisamment préoccupante pour susciter l’intérêt manifesté au Canada comme ailleurs dans le monde.

En 2017, 12 baleines noires de l’Atlantique Nord sont mortes dans le golfe du Saint-Laurent. La population totale est d’environ 450 individus, dont seulement une centaine de femelles en âge de se reproduire.

Une  carcasse de baleine noire retrouvée sur la côte ouest de Terre-Neuve-et-Labrador, le 1er août 2017. Photo archives : Courtoisie : Pêches et Océans Canada

Une carte interactive pour localiser le mammifère marin  

Parmi les solutions envisagées pour tenter de contenir la menace d’extinction qui plane sur la baleine noire, la WhaleMap, mise au point par Hansen Johnson, un étudiant préparant un doctorat en océanographie à l’Université Dalhousie, dans le cadre du projet « Whales, Habitat and Listening Experiment (WHaLE) du Marine Environmental Observation Prediction and Response Network (MEOPAR) ».

Il s’agit d’un nouvel outil cartographique interactif qui affiche les emplacements récents connus des baleines au fur et à mesure qu’elles se déplacent dans les eaux canadiennes. La carte indique en temps quasi réel l’information de détection des baleines transmise par divers partenaires de Pêches et Océans Canada, qui contribuent aux efforts de détection par voie aérienne, maritime et par planeur sous-marin acoustique afin de repérer les baleines noires de l’Atlantique Nord. 

WhaleMap : Crédit : https://whalemap.ocean.dal.ca/

En novembre 2017, le ministre LeBlanc a insisté sur la nécessité d’améliorer l’information sur la détection des baleines et de la partager en temps opportun. C’est avec tout notre cœur que nous avons alors commencé à travailler à l’amélioration de la WhaleMap pour en faire ce qu’elle est aujourd’hui. Nous continuerons d’améliorer la carte grâce aux efforts phénoménaux déployés par les équipes de surveillance des organismes qui téléchargent leurs données aussi vite qu’elles le peuvent. Cette collaboration essentielle contribuera à protéger une espèce en voie de disparition. Christopher Taggart, Ph. D., département d'océanographie, Université Dalhousie

L’empêtrement des baleines noires dans de l’équipement de pêche est une cause importante de mort prématurée. Photo : International Fund for Animal Welfare

Grâce à la WhaleMap, maintenant sur le site de Pêches et Océans Canada, tous les utilisateurs pourront mieux surveiller et détecter des baleines, et aussi offrir des suggestions qui permettront d’éclairer les décisions sur les mesures supplémentaires à prendre pour assurer la préservation de cette espèce.

Ce projet a été appuyé à hauteur de 57 500 $, une somme issue du Plan de protection des océans. Ce plan, d’une valeur de 1,5 milliard de dollars, vise à garantir la protection et la sécurité des côtes canadiennes. Cela permettra d’éliminer les menaces qui pèsent sur les mammifères marins et renforcer les capacités d’intervention en cas d’incident avec ces mammifères.

Lors du lancement de la WhaleMap par le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne Dominic LeBlanc, il a tenu à souligner son importance pour le gouvernement, les différents partenaires, le public et les industries maritimes qui se préoccupent du sort des baleines noires de l’Atlantique Nord.

La protection des baleines en voie de disparition du Canada de dommages supplémentaires s’avère une responsabilité partagée, et la collaboration avec des partenaires tels que l’Université Dalhousie apporte plus de moyens pour renforcer ces efforts. Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
Source : Pêches et Océans Canada
À lire aussi : 

Une dixième baleine noire trouvée morte dans le golfe du Saint-Laurent

Les causes de la mort des baleines noires dévoilées dans un rapport

Mort de baleines : les bateaux obligés de ralentir dans le golfe du Saint-Laurent
Share
Catégories : Environnement, Société
Mots-clés : , , , , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*