Une femme dans les derniers moments de sa vie est accompagnée de son conjoint.

Selon la Fondation des maladies du coeur et de l'AVC, davantage de Canadiennes meurent d'AVC que d'hommes.
Photo Credit: iStock

L’AVC fait plus de ravages chez les femmes que chez les hommes

Share

Toutes les 17 minutes, une femme subit un accident vasculaire cérébrale (AVC) au Canada. Cela représente 85 femmes chaque jour, dont 18 en meurent. Par rapport aux hommes, les femmes sont 35 % plus susceptibles de mourir durant l’année suivant leur AVC. De toutes les personnes mortes chaque année au Canada d’un AVC, 59 % sont des femmes et 41 % sont des hommes. Ces données sont contenues dans le dernier bulletin de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.   

Les multiples données compilées par Cœur + AVC vont dans le même sens : les femmes sont une cible privilégiée de l’AVC. Pourquoi? Dans les milieux de la recherche, on s’emploie à trouver une réponse à cette question. On veut notamment comprendre comment le sexe d’une personne influent sur certains facteurs comme les signes de l’AVC, les tests de diagnostic et les réponses aux traitements.

D’ores et déjà on sait que les femmes enceintes ont trois fois plus de risques de subir un AVC que celles de même âge qui ne le sont pas. Le risque d’AVC augmente également chez les femmes ménopausées. Il s’élève à 30 % chez les femmes ayant recouru au traitement d’hormonothérapie substitutive. Le groupe le plus touché quantitativement et plus intensément est celui des femmes âgées. Les séquelles de l’AVC chez elles sont plus importantes.

Les femmes d’origine sud-asiatique, africaine ou autochtone présentent également un risque accru d’AVC. D’autres facteurs sont également à l’œuvre comme nous l’explique Francine Forget-Marin, directrice Affaires Santé et Recherche à la Fondation du cœur et de l’AVC.

Écoutez
Rayons X d’un cerveau lors d’un accident vasculaire cérébral (AVC)
Rayons X d’un cerveau lors d’un accident vasculaire cérébral (AVC) © iStock

Les données  de la Fondation du cœur et de l’AVC sont issues à la fois d’un sondage de la firme Environics Research Group (2850 répondants), des analyses de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) et des entrevues de spécialistes avec des chercheurs et des cliniciens dans le domaine de l’AVC.

Mesures préventives à observer par les femmes

  • Maintenir une pression artérielle saine en modifiant certaines habitudes de vie (faire plus d’activité physique, réduire sa
    consommation de sel) et en prenant une médication, au besoin.
  • Faire de l’activité physique aérobique d’intensité modérée à élevée, à raison d’au moins 150 minutes chaque
    semaine par périodes de 10 minutes ou plus.
  • Adopter un régime alimentaire sain et équilibré axé sur les aliments entiers et les légumes et les fruits, limiter leur
    consommation d’aliments ultra-transformés, éviter les boissons sucrées, surveiller la taille des portions et cuisiner à
    la maison le plus souvent possible
  •  Éviter ou cesser de fumer.
  • Atteindre ou maintenir un poids santé.
  •  Prendre des médicaments visant à réduire le risque d’AVC comme prescrits par un professionnel de la santé.
  • Parler de leurs risques personnels avec un médecin avant d’utiliser des contraceptifs oraux ou de suivre un
    traitement d’hormonothérapie substitutive après la ménopause.

(Source: Coeur + AVC)

Lire aussi

Le taux de mortalité des victimes d’AVC est environ 25 % plus élevé pour les patients traités en région

L’AVC et la démence : deux affections qui n’en forment qu’une?

Share
Catégories : Santé, Société
Mots-clés :

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «L’AVC fait plus de ravages chez les femmes que chez les hommes»
  1. Avatar Thomas dit :

    Bonjour,

    « Adopter un régime alimentaire sain et équilibré » : comment savoir que notre régime est équilibré ???

    Bonne journée,