Les restes des quatre soldats seront enterrés en présence de membres de leur famille lors d'une cérémonie organisée à Loos-en-Gohelle par les Forces armées canadiennes. PC

Quatre soldats canadiens de la Grande Guerre inhumés 101 ans après leur mort

Tombés lors de la Première Guerre mondiale, quatre héros canadiens vont être inhumés jeudi dans un cimetière militaire britannique du nord de la France.

Les restes des quatre soldats qui seront enterrés en présence de membres de leur famille, lors d’une cérémonie organisée par les Forces armées canadiennes, ont été retrouvés entre 2010 et 2016 notamment lors d’opérations de destruction d’anciens obus.

Âgés de 20 à 33 ans au moment de leurs disparitions en août 1917, ces quatre Canadiens tentaient de reprendre aux troupes allemandes une colline proche de Lens, une ville du nord de la France.

L’offensive canadienne de quelques jours de la côte 70 avait fait plus de 10 000 morts et blessés. Et plus 1300 soldats ont été portés disparus.

Des tests d’ADN sur des restes de plus de 100 ans

Les restes des soldats avaient été remis à la Commission des cimetières militaires du Commonwealth, qui les a identifiés grâce au programme d’identification des pertes militaires du ministère de la Défense nationale du Canada.

Les services du ministère canadien de la Défense sont parvenus à les identifier en octobre dernier en combinant une recherche historique et l’analyse de différentes preuves matérielles, tout comme des tests d’ADN.

Les historiens estiment à 700 000 (sur 3,5 millions de morts) le nombre de soldats de toutes nationalités portés disparus sur le front ouest (Belgique, nord de la France, Alsace), théâtre principal des combats de la guerre de 14-18.

Militaires canadiens à la crête de Vimy lors de la Première Guerre mondiale (Photo : Musée canadien de la guerre)

Une histoire à répétition

Les découvertes de dépouilles de militaires qui avaient souvent été enterrées à la hâte à proximité des tranchées sont fréquentes dans le département du Pas-de-Calais, dans le nord de la France.

Plus d’une vingtaine de corps de soldats ont ainsi été exhumés depuis novembre dernier sur le site d’un futur hôpital de la ville de Lens.

L’été dernier, deux autres soldats canadiens, décédés au combat pendant la Première Guerre mondiale, avaient été inhumés en France à la suite d’une cérémonie de déminage en vue de la réalisation d’un projet immobilier, près du village Vendin-le-Viel.

Ces deux soldats avaient eux aussi péri lors de la bataille de la côte 70 en août 1917.

Le soldat Reginald Joseph Winfield Johnston servait au sein du 16e Bataillon du Corps expéditionnaire du Canada. © Défense nationale

RCI avec l’Agence France-Prese et la contribution de Radio-Canada

En complément

Plages du Débarquement en Normandie candidates à l’UNESCO : hommage aux soldats canadiens – RCI

Le Canada et la Belgique unis par la Première Guerre mondiale – RCI 

L’histoire méconnue des Autochtones en temps de guerre – RCI 

Catégories : Histoire, International
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.