Photo : Istock

Partie de Montréal, une pilote de British Airways rapporte la présence d’un ovni et un pilote de Virgin le confirme!

Share

La scène s’est produite le vendredi 9 novembre. Une pilote partie de Montréal aux commandes d’un appareil de la British Airways a aperçu un phénomène lumineux inexpliqué au large des côtes de l’Irlande.

Photo Cayenneapps

Selon la BBC, la pilote a communiqué avec la tour de contrôle de la ville de Shannon vers 6 h 47, heure locale, pour demander si des manoeuvres militaires avaient lieu dans le secteur, puisqu’elle venait d’apercevoir quelque chose « qui se déplaçait si rapidement ».

Toujours selon les informations de la BBC, la pilote aurait parlé aux contrôleurs aériens d’une « lumière très vive » et d’un objet qui s’est approché du côté gauche de son appareil, avant de filer vers le nord à pleine vitesse.

Les contrôleurs aériens lui ont répondu qu’il n’y avait pas d’exercices militaires dans cette région du ciel…

Un événement très rare : les pilotes de ligne préfèrent garder le silence
Les experts des ovnis estiment que les pilotes de ligne craignent généralement de rapporter officiellement la présence d’objet mystérieux dans le ciel, non seulement en raison de la peur du ridicule, mais aussi parce qu’ils craignent les répercussions négatives pour leur carrière. En 1986, dans le ciel de l’Alaska, le capitaine d’un avion-cargo de type 747 de la compagnie Japan Air Lines avait rapporté la présence dans le ciel à sa gauche d’une énorme boule métallique blanche. Il avait passé le gros de sa carrière par la suite cantonné au sol dans des tâches administratives.

Capitaine Terauchi, pilote du vol JAL 1628

Un second pilote confirme la présence d’un ovni 

La pilote de la British Airways n’est pas la seule à avoir rapporté la présence au petit matin du 9 novembre de lumières mystérieuses.

Un autre pilote, cette fois du transporteur aérien Virgin, s’est joint à la conversation en rapportant avoir vu « de multiples objets suivant essentiellement la même trajectoire »,  entre l’appareil de la British Airways et la tour de contrôle de Shannon. Il s’est demandé s’il pouvait s’agir de météorites qui entraient dans l’atmosphère.

Ce pilote de Virgin a décrit à sa droite la présence de « deux lumières vives » qui ont ensuite rapidement pris de l’altitude. Le pilote a évoqué une « vitesse astronomique, comme Mach 2 ».

L’Autorité irlandaise de l’aviation a ouvert une enquête.

Écoutez la conversation en anglais des pilotes avec la tour de contrôle de Shannon

Les phénomènes aérospatiaux mystérieux sont maintenant pris plus au sérieux

Le Pentagone a reconnu en décembre dernier avoir financé jusqu’en 2012 les travaux d’une cellule secrète chargée d’étudier les PAM.

Le New York Times et le site Politico ont ainsi révélé l’existence de l’Advanced Aerospace Threat Identification Program, doté d’un budget de 22 millions de dollars par année.

D’autre part, le New York Times a diffusé une séquence-choc, en décembre dernier, dans laquelle des pilotes d’avion de chasse F18 américains se montrent incapables d’identifier et d’intercepter un objet volant à 8000 mètres d’altitude.

C’est l’armée de l’air américaine elle-même qui a autorisé la divulgation de deux vidéos concernant cette affaire. Un des pilotes a affirmé que l’objet « n’était pas de ce monde ».

Le saviez-vous? Ce sont des PAMS et non des ovnis
On leur donne aujourd’hui le nom plus scientifique et sérieux de phénomènes aérospatiaux mystérieux (PAM) et les Québécois se sont avérés les champions de leur observation au pays selon le rapport publié par Ufology Research, qui indique qu’il y a eu 1101 observations – une moyenne de trois par jour – au Canada en 2017.

Pas moins de 1101 objets, donc, en forme de sphères, de disques, de triangles et de boomerangs et les Québécois, qui ne représentent que 23 % de la population canadienne, ont fait 48 % de toutes ces d’observations, soit 518 objets.

Ufology Research note que le nombre d’observations de PAM signalées reste élevé. Le chiffre de 2017 se compare à ceux de 1132 en 2016 et de 1265 en 2015.

Voici une carte des observations de PAM au Canada en 2017 fournie par Ufology Research

RCI avec La Presse canadienne, BBC et la contribution de la contribution de Manon Globensky, Patrick Masbourian et Marie-Claude Julien de Radio-Canada

En complément

La pièce de 20 $ CA en forme d’ovni qui ne passe pas inaperçue – RCI 

Ces visiteurs qui habitent les étoiles – RCI 

Objet volant non identifié à l’horizon – RCI 

Share
Catégories : Environnement, International, Internet et technologies, Société
Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Partie de Montréal, une pilote de British Airways rapporte la présence d’un ovni et un pilote de Virgin le confirme!»
  1. Avatar Isabelle Garric dit :

    C’était déjà le cas durant la seconde guerre mondiale, les pilotes européens, américains et japonais ont vu et abattu des objets volants de ce style ; ce fut un cas véritable à Roswell en 1947. Il est inutile à la Navy et au Pentagone de cacher les faits ; des hommes comme M.W. Cooper, le Colonel Corso, Jimmy Guieu, S. Monast, P. Hellyer, J.D. Kenyon ont déjà révélé les secrets les plus ultra-secrets sur ce sujet et ont perdu leur vie dans des circonstances étranges et illogiques. Ce qui signifie que la vérité a été dite.