Marcy Slapcoff fait chaque Hanoukka des latkes selon la recette de sa grand-mère Claire. Photo: RCI/Marie-Claude Simard

Cuisine Je me souviens : les délicieuses latkes de Marcy Slapcoff

Share

Les latkes – ces galettes de pommes de terre servies traditionnellement durant Hanoukka, une fête juive célébrée généralement en décembre – constituent un déjeuner réconfortant pendant les froides matinées d’hiver et sont si délicieuses, que même le chat Eric ne peut y résister!

Miaou! Photo : RCI/Marie-Claude Simard

Eric, c’est le chat de la Montréalaise Marcy Slapcoff qui a chaleureusement accueilli Radio Canada International dans sa demeure le 9 décembre 2018 pour nous montrer comment faire ces petites galettes frites selon une recette de sa grand-mère Claire.

« Pour moi, les latkes, c’est vraiment la tradition, la famille. Il fait froid dehors, mais on est dans la cuisine, tous ensemble, on allume les chandelles de la ménorah. Ce sont vraiment de bons souvenirs que j’ai de mon enfance, et je continue ça avec ma famille », raconte Marcy, qui est conseillère pédagogique à Mc Gill.

Marcy Slapcoff nous parle des latkes et de ses souvenirs. Regardez la vidéo.

Claire, l’artiste

La recette lui vient de sa grand-mère maternelle Claire Brand, d’origine hongroise, qui a immigré aux États-Unis lorsqu’elle était enfant, au début du siècle dernier. Elle était bonne cuisinière, mais surtout, une artiste exceptionnelle.

Une toile de grand-maman Claire, l’artiste, est accrochée au mur de la cuisine chez Marcy.

« Elle était une peintre très douée, explique Marcy, en pointant vers une toile représentant un bouquet de fleurs blanches accroché au mur rouge de la cuisine. Elle n’a jamais pu aller à l’école d’art, car sa famille n’avait pas assez d’argent, et je crois que ce fut un de ses plus grands regrets. »

Claire Brand faisait de bonnes latkes, mais était encore plus connue pour ses blintzes, des crêpes très minces farcies d’une purée de pommes de terre.

« Je crois que les immigrants juifs qui venaient de l’Europe de l’Est cuisinaient beaucoup avec les pommes de terre, la farine, le sel, des fois le fromage, car ils n’avaient pas beaucoup d’argent. » – Marcy Slapcoff

Vous voulez apprendre en une minute à faire des latkes? Regardez la vidéo! (Recette détaillée au bas de la page)

De l’huile pour Hanoukka

Les latkes sont frites dans l’huile, un ingrédient essentiel et hautement symbolique durant Hanoukka, car il rappelle le « miracle de la fiole d’huile » que célèbre justement cette fête juive, appellée aussi fête des lumières.

Les latkes sont cuites dans 1/4 de pouce d’huile dans le fond d’une poêle. Photo: RCI/Marie-Claude Simard

Il arrive que Marcy fasse des latkes à d’autres moments dans l’année. Alors, elle utilise beaucoup moins d’huile et intègre des ingrédients très nutritifs, comme le chou frisé.

Cuisiner à l’oeil

La quantité des ingrédients (oeufs et farine) est ajustée pour obtenir un  mélange parfait, ni trop mouillé ni trop sec. Photo : RCI/Marie-Claude Simard

Marcy, qui se passionne de cuisine, a adapté la recette de sa grand-mère qui indiquait, par exemple, d’utiliser des patates rouges. D’autres experts ne jurent que par les patates dorées, les Yukon Gold.

« Moi, j’utilise les patates de mon fermier, explique Marcy qui est abonnée à un programme de paniers de légumes bio. Elles sont plus petites, c’est plus long à râper, mais c’est excellent! »

Elle ajoute aussi sa touche personnelle en cuisinant « à l’œil ». Si le mélange d’ingrédients semble trop sec, elle ajoute un œuf supplémentaire, et s’il est trop mouillé, elle ajoute un peu de farine.

La râpe à Dora

Le râpage des patates constitue une corvée un peu pénible dans la confection des latkes et certains pourraient être tentés d’accomplir cette tâche avec le robot culinaire : ERREUR!!!
L’utilisation du robot change la texture des latkes, qui perdent leur texture caractéristique et deviennent alors uniformes et pâteuses.

La râpe à Dora, excellente pour râper les patates et l’oignon. Photo: RCI/Marie-Claude Simard

Pour effectuer cette tâche, Marcy n’utilise nul autre que la râpe à Dora, sa grand-mère paternelle d’origine russe.

Dora Slapcoff 

« Dora faisait des latkes, bien sûr, mais était connue pour son borscht, une soupe russe faite de chou râpé.

« J’ai hérité de sa râpe, mais aussi d’une louche et d’un grand bol », précise Marcy.

Une fois râpés, les pommes de terre et l’oignon sont essorés dans un tamis, pour extraire le plus de liquide possible.

Croustillantes et savoureuses!

Une fois que tous les ingrédients sont mélangés et que la texture de la pâte est satisfaisante, Marcy fait cuire les latkes dans un quart de pouce d’huile au fond d’une poêle. Elles sont frites de 3 à 4 minutes de chaque côté. Ses enfants lui disent qu’elle fait les meilleures latkes. Servies avec de la compote de pommes ou du yogourt, c’est un vrai délice!

Photo: Marie-Claude Simard

RECETTE DE LATKES

Pour environ 40 petites galettes

Ingrédients :

3 lb pommes de terre pelées et râpées

1 gros oignon râpé

4 ou 5 œufs

de 2/3 à 1 tasse de farine

2 cu. à thé poudre à pâte

1 cu. à thé sel

Huile

Poivre fraîchement moulu

Préparation :

Râper les patates et l’oignon à la main avec une râpe. Mettre dans un tamis et égoutter. Ajouter les œufs, la farine, la poudre à pâte, le sel et le poivre. Ajouter un œuf supplémentaire si le mélange est trop sec, ou de la farine, si le mélange est trop mouillé. Bien mélanger les ingrédients.

Faire chauffer un quart de pouce d’huile dans le fond d’une poêle. Déposer dans l’huile chaude avec une cuillère à soupe assez de mélange pour former une petite crêpe, et ce, autant de fois que la poêle peut en contenir. Faire frire de 3 à 4 minutes par côté. Assécher sur du papier essuie-tout.

Si vous voulez les manger immédiatement, mettez les latkes au  four à 200 degrés F pour les garder chaudes et croustillantes jusqu’à ce que toutes les crêpes aient été frites dans l’huile.

Pour réchauffer les latkes, les mettre au four à 450 degrés F pour 8 minutes environ.

Les latkes se congèlent bien. Lorsque que le temps est venu de les manger, les mettre directement du congélateur au four à 375 degrés F pendant environ 12 minutes. Bon appétit!

La chronique Cuisine Je me souviens va à la rencontre de gens qui nous font découvrir un plat marquant de leur enfance et nous parlent des souvenirs qui y sont rattachés.

Share
Catégories : Société
Mots-clés : , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Cuisine Je me souviens : les délicieuses latkes de Marcy Slapcoff»
  1. Avatar Monique Leclerc dit :

    Mium et encore Mium! À fairer sans fautes dès Ce week-end très froid