Barbara Sherwood Lollar, professeure de géochimie à l’Université de Toronto Photo : NSERC

Cette géologue qui a découvert au pays la plus vieille eau sur Terre remporte un prix scientifique majeur

Barbara Sherwood Lollar, du Département des sciences de la Terre de l’Université de Toronto, a reçu la prestigieuse Médaille d’or Gerhard-Herzberg en sciences et en génie de 2019 pour ses travaux sur l’eau vieille de deux milliards d’années. Elle en a détecté la présence à trois kilomètres sous-terre tout au fond d’une mine à Timmins en Ontario (700 km au nord de Toronto).

La plus vieille eau du monde est au Canada. Crédit photo : IS / Boxfrenzy

Le prix qui est décerné chaque année par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada lui a été décerné puisque sa découverte de cette plus vieille eau du monde en 2016 est de nature à faire progresser la recherche de la vie sur d’autres planètes ou lunes, en particulier autour de Jupiter et de Saturne.

Barbara Sherwood Lollar étudie depuis des années l’eau ancienne stagnante prisonnière dans des poches rocheuses sous la surface de la Terre dans le fameux Bouclier canadien.

Déterminer la chimie de cette eau pourrait être utilisé pour étudier des lunes comme Europa et Encelade de notre système solaire, qui elles aussi renferment de l’eau.

DÉCOUVREZ : Qu’est-ce que le Bouclier canadien et à quoi sert-il?

Le Bouclier canadien recouvre une surface d’environ 4,8 millions de kilomètres carrés, soit presque la moitié de toute la superficie du Canada. © L’Encyclopédie de l’histoire du Québec

Stagnante et dégoûtante, mais précieuse

Le Dr Oliver Warr, également de l’Université de Toronto, affirme que l’eau retrouvée par Barbara Sherwood Lollar contient de l’hélium, de l’argon, du néon, du krypton et du xénon.

Ces gaz s’accumulent au fil du temps dans les fluides emprisonnés dans les fractures rocheuses.

Or, c’est le calcul de la quantité de chaque gaz accumulé dans l’eau qui a permis aux chercheurs d’estimer l’âge de l’eau.

Cette eau est jusqu’à huit fois plus salée que l’eau de mer et présente quelques traces de métaux.

« Elle ne vous tuera pas si vous la buvez, mais son goût sera tout à fait dégoûtant », prévient le Dr Warr.

Photo de la plus vieille eau du monde. Les chercheurs y ont découvert des microorganismes qui y vivent sans air. Photo: J. TellingPhoto : UdT

Le sous-sol profond du nord de l’Ontario ressemblerait-il à celui de Mars?

Barbara Sherwood-Lollar dans son laboratoire de l’Université de Toronto Photo : Université de Toronto/Brian Summers

Selon Barbara Sherwood Lollar, il y a des similitudes entre l’eau souterraine d’une mine de Timmins, en Ontario, et le sous-sol profond de la planète Mars.

En mars 2018, un vaste lac souterrain a été découvert sur Mars, là où jamais de l’eau liquide, condition indispensable au développement de la vie, n’avait encore été trouvée à ce jour. Situé à 1,5 km de profondeur sous la calotte glaciaire du pôle Sud, le lac fait environ 20 km de large.

« L’une des façons de voir Mars, c’est qu’elle ressemble au Bouclier canadien, en ce sens qu’il s’agit d’une roche ancienne, vieille d’un milliard d’années, à la surface de la Terre », explique Barbara Sherwood Lollar. Donc son travail ici sur Terre sera probablement utilisé dans la recherche de la vie sur Mars.

LISEZ AUSSI : La croûte rocheuse originale de la Terre découverte dans le Bouclier canadien

Dans les tons d’orange, de rose et d’ocre se dessine sur cette carte le fameux Bouclier canadien. Il recouvre 90 % de la province du Québec et presque la moitié de toute la superficie du Canada. Crédit photo : US Geological Survey

RCI avec les informations de Nicole Mortillaro de CBC News et la contribution de Radio-Canada 

En complément

Le sous-sol profond du nord de l’Ontario ressemblerait à celui de Mars – Radio-Canada 

La plus vieille eau du monde est au Canada – RCI 

La plus vieille eau sur Terre trouvée en Ontario – Radio-Canada 

Catégories : Environnement, Internet et technologies
Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.