Les effets de l'insomnie chronique sur la mémoire. (Crédit photo : iStock)

L’insomnie chronique altère notre mémoire

Share

Notre mémoire ou d’autres fonctions cognitives sont altérées par l’insomnie chronique. C’est la conclusion d’une nouvelle étude pancanadienne dont les analyses ont été menées  par le Dr Thanh Dang-vu, chercheur au Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal et professeur agrégé de neurologie à l’Université Concordia et à l’Université de Montréal.

L’insomnie chronique, c’est la difficulté de s’endormir ou de rester endormi qui survient de façon répétée, au moins trois fois par semaine et depuis au moins trois mois, rappelle en entrevue téléphonique Thanh Dang-vu.

« L’insomnie a un impact sur notre manière de fonctionner durant la journée. Elle a des répercussions sur notre vie professionnelle, notre capacité d’avoir des relations sociales ou de demeurer productif. »

Écoutez l’entrevue avec le Dr Thanh Dang-vu (8 minutes et 32 secondes) :

Les effets de l'insomnie chronique sur la mémoire

De plus, l’insomnie est un trouble du sommeil très fréquent, rappelle le neurologue. « Un tiers de la population canadienne en souffre. En ce qui concerne l’insomnie chronique, de 10 % à 15 % des Canadiens sont touchés. C’est une proportion qui semble accroître avec l’âge. »

L’étude longitudinale canadienne sur le vieillissement a été réalisée à l’échelle du pays auprès de 30 000 personnes âgées de 45 ans et plus. Elle concerne trois groupes d’individus : ceux souffrant d’insomnie chronique, ceux qui présentent des symptômes d’insomnie sans conséquence sur le fonctionnement diurne et ceux possédant un sommeil normal.

Grâce à des questionnaires et des tests neuropsychologiques, les personnes ont été évaluées sur plusieurs plans comme la santé et la mémoire, explique M. Thanh qui œuvre également au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS).

« On a pu observer que ceux qui avaient une insomnie chronique avaient plus de difficulté aux examens de mémoire dans lequel il devait retenir des listes de mots par rapport à ceux qui ne présentaient pas d’insomnie ou ceux encore qui présentaient des symptômes d’insomnie sans impact sur leur vie quotidienne. »

L’analyse a aussi pris en compte d’autres facteurs de la santé qui peuvent avoir un impact sur la mémoire, par exemple une douleur chronique ou l’anxiété. Le neurologue ajoute que lorsque l’on vieillit, le sommeil se modifie, il devient moins profond et plus fragmenté.

« On est plus fragile à développer de l’insomnie. On sait aussi que nos performances cognitives peuvent diminuer avec l’âge. Cela suggère que l’insomnie pourrait jouer un rôle dans ce processus. Dans un avenir proche, c’est un objectif intéressant de recherche ou de traitement afin de freiner l’apparition ou le développement de ces problèmes cognitifs qui touchent les aînés. »

Les chiffres de l’insomnie
  • 1 adulte sur 3 vit de l’insomnie à l’occasion. L’insomnie chronique touche 10 % de la population.
  • 10 % des Canadiens consomment des pilules pour dormir vendues sous ordonnance, et 16 % ont recours à des produits naturels ou à des médicaments en vente libre.
  • 28 % des insomniaques utilisent l’alcool pour s’endormir, alors qu’il s’agit d’un facteur aggravant l’insomnie.
  • 100 est le nombre de références à l’insomnie sur Twitter en moyenne par minute.
  • Le coût de l’insomnie au Québec est de 6,6 milliards de dollars. En comparaison, le cancer coûte 14 milliards de dollars par année dans l’ensemble du Canada. 76 % des coûts de l’insomnie sont attribuables aux absences et à la perte de productivité au travail.
  • 12 % des insomniaques sont insatisfaits ou très insatisfaits de leur vie, contre 4 % chez ceux qui dorment sur leurs deux oreilles.
  • Les Français sont les plus grands utilisateurs de somnifères du monde. Ces médicaments sont, avec les anxiolytiques, les plus vendus sur la planète.
  • 80 % des insomniaques sont rongés par l’anxiété, la peur, le stress.

(Source : MNBAQ)

Le journaliste scientifique Michael Mosley animera, le 16 janvier 2019, La vérité sur les troubles du sommeil, une émission dans laquelle il démystifiera les mythes sur l'insomnie. En attendant sa diffusion, l'équipe d'ICI Explora est allée à votre rencontre afin de valider vos connaissances sur ce phénomène.

Lire aussi :

Insomnie ou ronflements : qu’est-ce qui vous empêche de dormir comme un chat ?

Les Québécois amènent leur insomnie au musée

Liens soupçonnés entre les troubles du sommeil et la mémoire troublée par l’alzheimer

Share
Catégories : Santé, Société
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*